Six conseils pour rechercher discrètement un emploi quand on est en poste

Six conseils pour rechercher discrètement un emploi quand on est en poste
Six conseils pour rechercher discrètement un emploi quand on est en poste
Vous avez fait le tour de votre job actuel et vous rêvez d'un peu d'air frais ? Se lancer dans la recherche d'un nouveau job quand on est déjà en poste peut pourtant s'avérer être un pari risqué. Entre les candidatures à envoyer et les entretiens d'embauche à caser dans son emploi du temps overbooké, comment parvenir à concilier ses recherches d'emploi et son job actuel sans se griller auprès de son boss ? Voici 6 conseils pour vous attirer les faveurs du recruteur, décrocher un nouveau boulot tout en conservant des relations cordiales avec votre ancienne entreprise.
A lire aussi
Lettre de motivation pour un poste de vendeuse : modèle et conseils
Mag
Lettre de motivation pour un poste de vendeuse : modèle...

Clarifiez votre projet professionnel

Lassé(e) par le salaire - pas assez conséquent - ou par l'ambiance - délétère - de votre actuel travail, à moins que vous n'ayez simplement fait le tour du poste que l'on vous a confié, vous envisagez de chercher un autre job ? Avant de vous lancer tête baissée dans les recherches d'emploi, et de risquer d'accepter un nouveau poste pour de mauvaises raisons, posez-vous un instant pour vous demander quelles sont vos réelles motivations. Faites un point sur votre parcours professionnel et vos motivations, et demandez-vous pourquoi vous avez un tel besoin de changement. Souhaitez-vous vous voir confier des missions plus intéressantes ? Voulez-vous occuper un poste plus valorisant ? N'hésitez pas à lister les avantages que vous recherchez dans ce nouveau poste et sur lesquels vous ne transigerez pas. S'agit-il du salaire ? De la charge de travail hebdomadaire ? Ou bien du temps de trajet et de la qualité de l'environnement professionnel ? C'est lorsque vous saurez répondre à ces questions que vous aurez parfaitement cerné vos motivations et vos aspirations à un nouveau travail. Vous pourrez alors commencer (discrètement) votre recherche de poste.

Utilisez votre réseau

La première chose à faire lorsque l'on est à la recherche d'un nouvel emploi - et ce même si l'on est déjà en poste dans une société - est de solliciter son réseau. Qu'il s'agisse d'une recherche active d'un nouveau poste ou d'une simple veille, en attendant qu'une meilleure opportunité se présente, n'hésitez pas à réactiver vos réseaux, virtuels et personnels. L'objectif ? Être visible auprès des professionnels tout en sachant rester discret auprès de son actuel employeur.

>> 7 conseils pour trouver un job via les réseaux sociaux <<

Vous pouvez ainsi mettre à jour vos profils LinkedIn ou Viadeo, sans que cela n'éveille les soupçons de votre société. Il suffit, évidemment, de ne pas préciser sous son nom que l'on est « en recherche de poste » en majuscules. Interrogé par Keljob.com, Stéphane Gomez, directeur de l'activité recrutement au sein de Bernard Julhiet Group, explique : « Lorsqu'un candidat retravaille sa page Viadeo ou LinkedIn, ou fait preuve d'une activité plus dense, c'est un signe assez clair pour nous, recruteurs, et cela n'engendre pas forcément de suspicions de la part de son employeur actuel. »

N'hésitez pas non plus à vous rendre à des colloques, à des conférences ou à des rencontres entre professionnels pour montrer que vous êtes actif et volontaire dans cette recherche d'un nouvel emploi.

>> Pourquoi se créer un réseau professionnel ? <<

Misez sur les outils du web

Si évidemment rien ne vous dispense de répondre à une annonce laissée sur le site d'une société qui vous intéresse, ou de lui adresser une candidature spontanée, exploiter les outils du web peut s'avérer fructueux pour ses recherches d'emploi. Outre les traditionnels « réseaux pro » que sont LinkedIn ou Viadeo, il existe bien d'autres ressources sur Internet permettant de montrer aux recruteurs que l'on est en recherche de poste. Ainsi, n'hésitez pas à poster votre candidature sur des jobboards comme le site de CV en ligne DoYouBuzz, ou à la déposer sur les sites carrières comme l'Apec et Cadremploi, régulièrement consultés par les recruteurs. Un bon conseil à appliquer : paramétrer la visibilité de son profil pour éviter sur son employeur ne découvre que l'on est en recherche active de poste.

Montrez-vous discret

Même si vous souhaitez quitter votre job actuel au plus vite, il est primordial de faire preuve de discrétion dans votre recherche d'emploi. Si l'un de vos collègues ou pire, votre supérieur, venait à découvrir que vous avez projeté de quitter l'entreprise, l'ambiance au bureau pourrait en pâtir. Mieux vaut donc faire profil bas au boulot, et éviter que vos recherches d'emploi ne viennent empiéter sur le temps que vous passez sur votre lieu de travail. Ainsi, veillez à indiquer uniquement vos coordonnées personnelles sur votre CV et sur votre lettre de motivation. Si un recruteur vous appelle pendant vos heures de travail, évitez de décrocher dans la mesure du possible. Même si vous parvenez à vous isoler dans un bureau vide, vous allers-retours permanents à l'autre bout de l'open space risquent de mettre la puce à l'oreille de vos collègues. Évitez également d'utiliser vos outils professionnels (ordinateur et téléphone pro, adresse e-mail, imprimantes collectives…) pour vos recherches d'emploi. Il serait dommage de vous faire prendre par votre boss parce que vous avez oublié un exemplaire de votre CV à la photocopieuse !

>> Nouveau job : 5 conseils pour commencer du bon pied <<

Organisez vos journées

Pas toujours simple de chercher un autre emploi lorsque celui que l'on occupe nous mobilise huit heures par jour, cinq jours par semaine. Comment alors montrer aux recruteurs potentiels que l'on est disponible et motivé sans pour autant délaisser son emploi ? L'essentiel, juge Alain Gavand, est de trouver le bon équilibre. Le président du cabinet de recrutement Alain Gavand Consultants souligne : « Une personne qu'on n'arrive jamais à joindre risque de passer à côté de certaines opportunités : il ne faut pas jouer à la star que tout le monde attend sous peine d'agacer les recruteurs. »

Ainsi, faites vos recherches d'emploi uniquement sur votre temps personnel et évitez - si possible évidemment - de répondre à un éventuel recruteur si vous êtes au bureau. S'il vous est impossible de décrocher, recontactez-le au moment de votre pause-déjeuner ou une fois que vous serez rentré chez vous.

>> 8 conseils pour être organisé au bureau <<

Et comment faire si l'on vous fixe un entretien d'embauche durant vos heures de travail ? Le mieux est de négocier pour que l'heure de l'entretien soit fixée avant ou après votre journée au bureau, ou bien lors de votre pause-déjeuner. N'hésitez pas à indiquer par téléphone au recruteur que vous êtes déjà en poste : il se montrera alors plus conciliant si vous ne pouvez pas vous libérer à la date et à l'heure qu'il vous a proposée. Si vous en avez la possibilité, prenez un jour de congé ou une RTT et condensez sur cette journée vos différents entretiens d'embauche.

Restez courtois envers votre future ex-boîte

Ce n'est pas parce que votre patron est un tyran et que vous prévoyez de claquer la porte que vous devez vous épancher auprès des recruteurs qui vous recevront. Critiquer l'entreprise dans laquelle on travaille équivaut bien souvent à torpiller ses chances de trouver un autre emploi. Pourquoi ? Parce que le responsable qui vous recevra aura l'impression que vous n'êtes pas un employé fidèle et pensera -peut-être à juste titre - que, dans quelques années, c'est vers lui et la société qui vous a embauchée que vous déverserez votre rancœur.

>> Travail : pourquoi et comment améliorer vos relations avec vos collègues <<

Si l'on vous demande les raisons de votre départ, évitez ainsi de dénigrer les méthodes de managements de votre employeur ou de tirer à boulets rouges sur vos collègues « inefficaces ». Faites plutôt valoir votre envie de changement, vos aspirations à une évolution professionnelle ou à effectuer des missions plus valorisantes.

Et surtout, restez professionnel jusqu'au bout ! Ne délaissez pas vos clients ou vos dossiers sous prétexte que vous serez bientôt sur le départ, restez aimable et disponible avec vos collègues et votre boss. Ils ne l'oublieront pas, le jour où vous fêterez votre pot de départ.

>> Comment fayoter au bureau en 5 leçons <<

VOIR AUSSI

Recherche d'emploi : quel jour pour envoyer son CV ?
Reconversion professionnelle : 7 étapes-clés pour changer de métier

Tout savoir sur les bilans de compétences

Cinq astuces pour faire discrètement la sieste au bureau

À voir
Aussi