Sept IVG sur dix dues à un accident de contraception

Sept IVG sur dix dues à un accident de contraception
En France, 72% des IVG sont pratiquées sur des femmes qui prenaient un contraceptif, selon les derniers chiffres du ministère de la Santé. L'oubli de la pilule et la rupture du préservatif restent les principales causes des grossesses non désirées.


Près des trois quarts des Françaises âgées de 20 à 44 ans recourent à la contraception, tandis que 5% d'entre elles ayant des rapports sexuels n'en utilisent aucun pour éviter une grossesse, selon le ministère de la Santé. Selon ces chiffres, relayés ce jour par Le Parisien / Aujourd'hui en France, 72% des interruptions volontaires de la grossesse (soit sept interruptions sur dix), sont pratiquées sur des femmes qui prenaient un contraceptif. L’oubli de la pilule et la rupture du préservatif restent à l’origine de la plupart des grossesses non désirées.

La pilule constitue le moyen le plus utilisé par les Françaises (45,4%) au moment de prendre des mesures contraceptives, suivie par le stérilet (17,3%), et le préservatif (7,4%). Plus loin dans le classement, on trouve la méthode du retrait (2,3%) mais aussi l'abstinence périodique (1,3%).

Alexandra Gil

(Source : sante-medecine.net)
Crédit photo : iStockphoto

VOIR AUSSI

Comment choisir mon contraceptif ?
Les contraceptifs, une protection qui nous coûte cher !
La pilule dernière génération, dangereuse pour la santé ?
Contraceptifs : une pilule pour homme bientôt disponible

comments powered by Disqus