43% des femmes ne savent pas combien gagnent leur conjoint

43% des personnes engagées dans une relation longue durée ne connaissent pas les revenus de leur conjoint, selon un sondage réalisé par la société Fidelity Investments.
43% des personnes engagées dans une relation longue durée ne connaissent pas les revenus de leur conjoint, selon un sondage réalisé par la société Fidelity Investments.
Vous ne savez pas combien gagne votre conjoint ? Rien de bien inquiétant, puisque selon un sondage réalisé par Fidelity Investments, nous serions près de 43% à ne pas connaître les revenus engrangés par notre moitié...
A lire aussi
Syndrome de la Fée Clochette : des femmes qui ne savent pas aimer
Mag
Syndrome de la Fée Clochette : des femmes qui ne savent...

En couple normalement, on partage tout ou presque. Très à la mode par les temps qui courent, le contrat de mariage est un moyen de s'assurer que l'autre ne vous dépouillera pas de tout au moment de la séparation. Une disposition qui semble prendre tout son sens, quand on constate aujourd'hui que 43% de personnes engagées dans une relation longue durée ne sont pas du tout au fait des revenus de leur conjoint (hommes et femmes confondus).

Pour obtenir ce résultat, Fidelity Investements, la société américaine qui a commandé cette enquête, a fait appel à 1051 couples de différentes générations. Et la réponse est la même de 25 à 47 ans et plus : un peu moins de la moitié des personnes concernées n'ont tout simplement aucune idée de ce que gagne réellement leur conjoint. Un résultat surprenant, puisque sur la totalité des couples sollicités pour participer à cette étude, 72% admettent s'entendre à merveille et très bien communiquer. Il faut croire que l'amour est bien moins matérialiste que ce que l'on aurait pu penser.

Et la génération qui remporte la palme de l'amour le plus désintéressé, c'est celle des baby-boomers (nés entre 1946 et 1964). Loin de garder un oeil alerte sur leurs comptes en banque, ils sont les plus enclins à penser qu'amour et argent ne font pas bon ménage et que rien ne sert de savoir ce que gagne précisément l'autre. Ils sont d'ailleurs tellement peu regardants sur leurs rentrées d'argent, que 60% d'entre eux ne connaissent pas le montant qui leur est alloué par la sécurité sociale.

Des jeunes moins bien lotis

Plus organisés et moins confiants sur leur avenir que leur grands-parents, la génération Y (nés entre 1979 et 1990) fait nettement plus attention. Entrés sur un marché du travail en crise, ses membres tendent de plus en plus à multiplier les petits boulots, et surtout à travailler en freelance. Pour John Sweeney, Vice-Président de Fidelity Investments, c'est l'explication la plus logique, comme il l'explique au site Bustle : "De plus en plus de gens exercent leur profession de façon indépendante. Cela devient très difficile de prévoir son propre revenu, alors imaginez celui de votre conjoint".

Les jeunes se marient donc tout autant par amour que leurs aînés, et cette situation ne serait dûe qu'à un marché du travail moins sécurisant. Pour pallier à ce problème, Fidelity rappelle aux couples que la meilleure manière de gérer cet apport irrégulier d'argent reste encore de tenir un budget. Si seulement 39% des couples interrogés s'y attellent régulièrement, cette méthode reste pourtant la seule solution viable pour connaître précisément les entrées et sorties d'argent du foyer.

Un paramètre d'autant plus important, qu'il vous permettra de ne pas avoir de mauvaise surprise et surtout d'éviter un divorce inutile. Rappelons tout de même que les problèmes d'argent sont la raison pour laquelle 12% des couples se séparent aujourd'hui. Alors mieux vaut prévenir que guérir...