5 conseils avisés pour reprendre le sport à la rentrée

Running.
Running.
En cette fin d'été, c'est le teint halé et souvent le coeur gros que les salariés reprennent le chemin du travail. Une rentrée synonyme de reprise d'une activité sportive pour des millions d'ex-vacanciers, engourdis par la douce oisiveté de la trêve estivale et adeptes du triptyque apéro, grillades, sieste. Voici 5 conseils pour que cette bonne résolution ne reste pas de l'ordre du voeu pieux et ne vire pas au calvaire.
A lire aussi

Quelque 35 millions de Français (57% de la population, dont 61% de femmes) déclarent pratiquer une activité physique régulière (au moins une fois par mois selon des chiffres fournis, en 2013, par l'Eurobaromètre). Reste qu'avant d'aller (re)chausser les baskets, crampons ou autres chaussons, il convient de prendre quelques précautions pour ne pas que la remise au sport se transforme en chemin de croix.

1/ On y va mollo

N'est pas Genzebe Dibaba qui veut. Avant de vouloir aller titiller les chrono de l'Ethiopienne, championne du monde du 10 000 m, après avoir vibré devant les mondiaux d'athlétisme de Bejing, il convient de s'interroger sur la faisabilité d'une telle distance après une longue période d'inactivité. N'hésitez pas à privilégier des activités plus douces (petit jogging, yoga, nage, vélo) pour remettre votre organisme en état avant de vouloir courir une heure sans arrêt.

2/ On teste

De nombreuses communes organisent, durant le mois de septembre, des fêtes des associations. L'occasion pour les habitants de partir à la rencontre des bénévoles des associations sportives de leur ville. Arts martiaux, sports collectifs, athlé, gym... Il y en a généralement pour tous les goûts et les membres des associations présentes vous renseigneront sur les grandes lignes de leurs disciplines et les modalités d'inscription.

3/ On fait un check-up

Qui dit reprise du sport dit également petit check-up de rentrée. Prenez rendez-vous avec votre médecin traitant qui ne manquera pas de vous ausculter et, le cas échéant, vous faire passer certains examens, le plus souvent un test d'effort, pour vous déclarer apte à la pratique de l'activité physique que vous envisagez. Par ailleurs, si vous faites le choix de vous inscrire au sein d'une association, un certificat médical vous sera automatiquement demandé avant de pouvoir pratiquer.

4/ On fait ça sérieusement

Ils sont légion, les runners du dimanche à aller arpenter le bitume de leur pâté de maison, la fleur au fusil et la paire de Stan Smith ou de Converse All-Star aux pieds... Des coureurs en dilettante généralement de retour aux bercailles après 1,2 km d'anthologie avec comme souvenir au mieux des ampoules ou une jolie entorse de la cheville. Et pourtant, les magasins spécialisés dans le running ont poussé comme des champignons ces dernières années et les modèles de chaussures proposées sont accessibles à toutes les bourses. Equipez-vous donc avec du matériel adéquat pour éviter de vous blesser !

5/ On tient bon

Le point commun entre la rentrée et le Nouvel An ? Les résolutions qui en découlent ont, la plupart du temps, une durée de vie à peine supérieure à celle d'un snapchat. Tentez d'être assidue tout au long de l'automne ou (faisons un rêve), jusqu'aux fêtes de fin d'année. Les excès issus de celles-ci vous encourageront, peut-être, à poursuivre le sport en janvier.