6 phrases à dire à un enfant qui boude

Que faire en cas de bouderie ?
Que faire en cas de bouderie ?
Votre enfant fait la tête dès que quelque chose lui déplaît ? Voici quelques formules magiques qui devraient l'aider à se dérider.
A lire aussi
9 phrases à ne pas dire à sa fille
News essentielles
9 phrases à ne pas dire à sa fille

1- "Raconte-moi ce qui ne va pas ?"

Plutôt que de le laisser bouder dans son coin, sans parfois même savoir pourquoi, interrogez-le. Ça ne veut pas dire que vous irez forcément dans son sens, mais le laisser s'exprimer et tenter de lui expliquer pourquoi il ne peut faire, dire ou avoir ceci ou cela, l'aidera peut-être à relativiser le problème et à passer à autre chose. D'autant que les petits sont rarement rancuniers.

2- "Rejoins-nous quand tu voudras arrêter de bouder"

Lui montrer que vous avez vu qu'il était mécontent et, sans entrer dans son jeu, lui faire tout de même savoir que lorsqu'il voudra sortir de son mutisme, vous serez là pour lui : voilà une tactique qui pourrait bien lui donner envie de quitter sa bouderie plus tôt que prévu.

Et pour un calîn aussi bien sûr !
Et pour un calîn aussi bien sûr !

3- "Pourquoi ça t'embête à ce point ?"

Si votre enfant se renfrogne, il y a peut-être une raison autre que le caprice pur et simple. Lui donner la parole lui prouvera que vous vous intéressez à lui, à ce qu'il ressent. De plus, vous tenterez de percer l'abcès ensemble et à le réconforter en cas de gros chagrin.

4- "Tu as le droit d'être en colère ou triste"

La tristesse, la déception et la colère sont des sentiments humains. Votre enfant a donc le droit de ne pas être toujours le plus joyeux de la terre... à condition que ça ne dure pas.

Discuter plutôt que bouder
Discuter plutôt que bouder

5- "Tu veux m'aider ?"

Pour que notre petit ange arrête de bouder, on peut aussi employer la technique de diversion. Faisant mine que tout va bien, on l'invite à participer à une activité pour lui changer les idées.

6- "Je t'aime"

Le fait que vous ne passiez pas son caprice n'enlève en rien le fait que vous l'aimiez. Ca peut paraître anodin, mais un enfant a toujours besoin de l'entendre.

Et n'oubliez pas de le faire rire. Une phrase drôle, une grimace, des chatouilles... Peu importe la technique employée tant que vous arrivez à le faire rigoler et donc à l'extirper, en un éclat, de sa mauvaise humeur.