Apnée du sommeil : 9 symptômes qui doivent vous alerter

9 symptômes qui prouvent que vous faites de l'apnée du sommeil
9 symptômes qui prouvent que vous faites de l'apnée du sommeil
Perturbant la qualité des nuits des personnes qui en souffrent, l'apnée du sommeil se caractérise par des arrêts involontaires de la respiration pendant le sommeil. 9 symptômes pour savoir si vous souffrez de ce trouble.
A lire aussi

L'apnée du sommeil est un trouble qui se manifeste par des arrêts involontaire de la respiration pendant le sommeil. Ces pauses respiratoires durent en moyenne plus de 10 secondes et peuvent atteindre plus de 30 secondes. Elles se produisent plusieurs fois par nuit, à une fréquence variable. Les médecins considèrent qu'elles sont problématiques lorsqu'il y en a plus de 5 par heure. Dans les cas graves, elles surviennent jusqu'à plus de 30 fois par heure.

L'apnée du sommeil deux à quatre fois plus importantes chez les hommes que chez les hommes avant 60 ans. Après 60 ans, la fréquence est la même chez les deux sexes. Elle est aussi fréquente chez les personnes en surpoids ou qui ronflent de façon importante.

Comment savoir si vous souffrez d'apnée du sommeil ? Voici 9 symptômes qui devraient vous alerter.

Vous êtes toujours fatigué(e)

Même après huit heures de sommeil, vous vous réveillez régulièrement fatigué(e) et passez ensuite la journée dans un désagréable brouillard ? Il est possible que vous souffriez d'apnée du sommeil. En effet, ces pauses respiratoires nuisent à la qualité de votre sommeil. Même si vous n'êtes pas conscient(e) que vous vous réveillez, vos cycles de sommeil sont interrompus. Cela se traduit, à terme, par un épuisement pendant la journée.
Selon Joseph Ojile, directeur de l'institut médical du sommeil Clayton, aux États-Unis, l'étouffement et l'essoufflement résultant de la nuit peuvent aussi provoquer la sécrétion d'hormones du stress. Ces dernières influent sur l'augmentation de la pression sanguine et de la pression cardiaque, ce qui empêche alors le corps de se reposer. D'où l'état permanent de somnolence ressenti dans la journée.

Vous vous réveillez avec des maux de tête

Très fréquents, les maux de tête au réveil sont l'un des principaux symptômes de l'apnée du sommeil. En cause : l'obstruction des voies respiratoires qui empêche le cerveau d'être correctement alimenté en oxygène. C'est ces changements de niveaux d'oxygène dans le cerveaux qui peuvent entraîner des maux de tête.

Vous vous réveillez en haletant ou en ayant la sensation d'étouffer

Ce symptôme est aussi très fréquent chez les personnes qui souffrent d'apnée du sommeil.

Vous ronflez

Attention, ronfler ne veut pas dire que vous souffrez forcément d'apnée du sommeil. Mais le ronflement est un symptôme de l'apnée du sommeil. "Le ronflement suggère qu'il y a un rétrécissement à l'arrière de la gorge, ce qui prédispose à l'apnée du sommeil. C'est quand ce rétrécissement devient tellement étroit qu'il n'y a presque aucun air circulant dans la gorge que vous faites de l'apnée, explique le Dr Ojile.

Vous avez une pression artérielle élevée

La tension artérielle est difficile à contrôler. Si votre médecin a essayé de traiter sans succès votre hypertension, c'est peut-être que vous êtes sujet(te) à l'apnée du sommeil. En effet, le stress que génère l'apnée du sommeil sur votre organisme et votre coeur tout au long de la nuit peut cause des problèmes de tension artérielle et aussi jouer sur votre santé cardiovasculaire. L'American Association for Respiratory Care estime que près de 50% des personnes souffrant d'apnée du sommeil ont également une pression artérielle élevée.

Vous avez des palpitations cardiaques

Le changement brusque des niveaux d'oxygène qui se produit lorsque vous arrêtez de respirer pendant toute la nuit peut provoquer une fibrillation auriculaire. Celle-ci se caractérise par un rythme cardiaque irrégulier qui peut entraîner des problèmes plus graves comme un accident vasculaire cérébral, des caillots sanguins ou une insuffisance cardiaque. Pour certaines personnes, le rythme cardiaque anormal ne se produit que la nuit, mais plus souvent, il se produit aussi dans la journée.

Vous avez un taux de glycémie élevé

L'apnée du sommeil a également été associée à une glycémie élevée qui est difficile à contrôler malgré les traitements. La recherche montre également que la privation de sommeil – qui résulte de l'apnée du sommeil - peut nuire à la capacité de votre corps à traiter le glucose (glycémie) et conduire à une résistance à l'insuline. Au fil des ans, cela peut augmenter votre risque de développer un diabète de type 2.

Vous êtes insomniaque

Si vous souffrez d'apnée du sommeil, il est aussi possible que vous soyez touché(e) par l'insomnie même si ce n'est pas automatique. De même, tous les insomniaques ne souffrent pas d'apnée du sommeil. Quoi qu'il en soit, avoir régulièrement du mal à trouver le sommeil n'est pas normal. Aussi devriez-vous consulter pour savoir quelles sont les causes de vos difficultés d'endormissement.

Vous êtes (souvent) de mauvaise humeur

Si vous êtes trop fatigué(e), il y a de fortes chances que vous soyez aussi irritable et de mauvaise humeur. Se sentir régulièrement irritable, et même déprimé(e) peuvent être des signes de la mauvaise qualité de votre sommeil.