Avril Lavigne et Nicki Minaj piétinent le patriarcat avec le tube féministe "Dumb Blonde"

Photo de la pochette du single "Dumb Blonde" d'Avril Lavigne et Nicki Minaj
2 photos
Lancer le diaporama
Avril Lavigne fait son grand retour dans le monde de la musique avec son nouvel album "Head Above Water". Le titre "Dumb Blonde" interprété en duo avec la rappeuse Nicki Minaj, a particulièrement retenu notre attention.
A lire aussi

On ne l'avait pas revue sur scène depuis des années. Atteinte de la maladie de Lyme depuis 2014, la chanteuse Avril Lavigne vient de vivre des années éprouvantes... "les pires de sa vie", confiait-elle dans une lettre en septembre dernier.

D'où le titre de son nouvel album Head Above The Water ("La tête hors de l'eau"), dans les bacs ce vendredi 15 février. Parmi les douze titres de ce sixième opus, Dumb Blonde, un morceau pop déjanté à la Gwen Stefani interprété en duo avec la rappeuse américaine Nicki Minaj.

"Je ne suis pas une poupée Barbie stupide"

Dans ce morceau qu'on peut traduire par "Blonde stupide", les deux chanteuses scandent des paroles inspirantes, placées sous le signe du Girl Power :"Je ne suis pas une blonde idiote / Je ne suis pas une stupide poupée Barbie / Je suis prête / Regardez-moi vous prouver que vous avez tort".

Elles enchaînent avec un nouveau beat, visiblement bien décidées à piétiner le patriarcat. "Tu ne seras pas si confiant quand je t'écraserai au sommet/Je suis la patronne et je gagne cet argent."

Avril Lavigne, "Dumb Blonde"
Dans cette vidéo : Avril Lavigne

Quelques mois plus tôt, Avril Lavigne avait déjà donné un avant-goût de son nouvel album à ses fans, en dévoilant son titre Tell Me It's Over. Cette fois, le morceau est rythmé par des airs de soul.

Dans cette chanson, Avril Lavigne aborde les relations amoureuses toxiques et délivre un message d'encouragement pour toutes les femmes qui éprouvent des difficultés à s'extirper des "griffes" de leur compagnon et qui souffrent.

"C'est un hymne qui donne de la force, qui te pousse à te reprendre et à fermer la porte sur une relation qui n'est pas bonne pour toi", a expliqué la chanteuse canadienne qui dit s'être inspirée d'Aretha Franklin et d'Etta James "des femmes qui se battent pour les autres femmes et qui n'achètent plus les conneries des hommes."

Les dossiers