Bernard Campan : l'amour et les épreuves avec sa femme et leurs deux filles

Ce mercredi 30 mars, le comédien est à l'affiche du téléfilm de France 2 "Presque comme les autres". Il y incarne le personnage de Christophe dont le fils est atteint d'autisme. Un sujet qui touche personnellement ce père de deux filles.
A lire aussi

"Presque comme les autres" raconte l'histoire vraie de l'acteur Francis Perrin et sa femme confrontés à l'autisme de leur fils Louis délaissés par le corps médical. Un rôle que le comédien Bernard Campan a pris très à coeur en jouant aux côtés d'un jeune enfant autiste, Côme. "Il m'a tout de suite adopté, comme m'a dit sa maman. On s'est regar­dés dans les yeux, il m'a pris la tête dans ses petites mains, il s'est blotti contre moi", a-t-il confié au Journal du Dimanche.

"J'ai adhéré tout de suite au sujet", précise ce père de deux filles, dont l'une est considérée comme précoce. "Nous avons, ma femme et moi, un enfant dit à haut poten­tiel ou précoce. Avant, on disait surdoué. Il est, lui aussi, un peu margi­nal".

Plus que jamais heureux aujourd'hui l'acteur et son épouse Anna sont très discrets dans les médias. Parmi les rares interviews où ils en dévoilaient un peu plus sur leur vie de famille, le membre des Inconnus s'était inspiré de leur propre histoire pour son film "La face cachée" sorti en 2007. Il raconte une histoire d'amour entaché par l'alcoolisme. "J'étais personnellement confrontée à cette maladie. Face à son projet, j'avais une entière confiance en Bernard. Son regard bienveillant a fait qu'il a écrit un film aussi émouvant que réussi", avait expliqué Anna Campa à l'époque. "Sans compromis, elle m'a donné son accord pour que je mette en scène cet épisode douloureux de notre vie. (...) Tout ce qui ne tue pas fait grandir. Pour Anne comme pour moi, ce problème nous a permis d'être dans le renouvellement et la remise en question, avec une confiance toujours présente", avait ajouté le comédien.

Les dossiers