Les magasins Macy's retirent une assiette accusée de promouvoir l'anorexie

Les magasins Macy's retirent une assiette accusée de promouvoir l'anorexie
Les magasins Macy's retirent une assiette accusée de promouvoir l'anorexie
Les magasins Macy's sont sous les feux des projecteurs depuis quelques jours. La raison ? La commercialisation d'une gamme d'assiettes qui fait du body-shaming son motif design principal.
A lire aussi

C'est une bien curieuse idée qu'a eu là la chaîne de magasins Macy's. Implantée aux USA depuis depuis le 19e siècle et connue comme le temple de la cosmétique et du prêt-à-porter, elle possède également un rayon déco alimenté de nouveautés régulières. Dernièrement, des assiettes inédites ont fait leur apparition. Jusque là, rien de bien alarmant.

Sauf que le motif de ces céramiques n'a rien d'anodin. Plutôt que de parier sur une couleur unie, un effet tie and dye tendance ou des tons minéraux parfaits pour nos intérieurs scandi, Macy's a décidé de mettre en vente des pièces qui délimitent la quantité de nourriture en fonction du jean dans lequel on veut rentrer. On s'explique.

L'assiette est délimitée en trois cercles de trois tailles différentes : le plus grand, qui fait la taille de l'assiette, intitulé "mom jeans", le second, qui fait environ deux tiers de l'assiette, baptisé "favorite jeans", et le dernier, qui fait l'équivalent d'un fond de verre de riz, nommé "skinny jeans". Pas besoin de traducteur pour comprendre qu'il s'agit d'un savoureux cocktail de body-shaming et de promotion de la maigreur. Eh oui, si vous mangez beaucoup, vous pouvez dire adieu aux skinny jeans, réservés aux personnes qui ne se nourriront que d'un tiers des besoins journaliers, selon le design. Une maladie qui a d'ailleurs un nom : l'anorexie, que l'assiette semble promouvoir.

"La seule chose que ce design enseigne est d'avoir honte de son corps"

Evidemment, et heureusement, l'affaire a fait un tollé sur les réseaux sociaux. Notamment via le tweet de l'autrice et animatrice de podcast Alie Ward.

"Comment puis-je faire bannir ces assiettes de chez Macy's dans les 50 Etats (des Etats-Unis, ndlr)", écrit-elle. Elle est rapidement reprise par un bon nombres d'internautes (5000 retweets et 46 000 j'aime). "Il s'agit d'un message toxique, qui promeut des normes de beauté encore plus élevées pour les femmes et des habitudes de santé dangereuses", commente l'une.

A ceux et celles qui défendaient le design en clamant qu'il s'agissait soit d'un message humoristique, soit d'une façon d'enseigner aux client·es le sens des proportions, une twittos a rappelé à juste titre que "La seule chose qu'il enseigne est d'avoir honte de son corps, ça n'a rien à voir avec la santé".

La plainte est arrivée jusqu'aux oreilles du grand magasin, qui a directement pris la décision de retirer les objets de la vente. "Bonjour, Alie - nous apprécions que vous nous ayez fait part de ces remarques et sommes d'accord pour dire que nous avons raté le coche sur ce produit. Il sera retiré de tous les points de vente Macy's."

Une bonne chose de faite.