Candidature spontanée : à qui l'envoyer ?

Candidature spontanée : à qui l'envoyer ?
Candidature spontanée : à qui l'envoyer ?
À la recherche d'un emploi, vous avez prévu d'envoyer spontanément votre candidature aux entreprises dans lesquelles vous vous voyez bien travailler. Mais comment être certain que votre lettre de motivation et votre CV arrivent entre les mains de la personne compétente ? Terrafemina vous donne quelques conseils pour savoir à qui adresser votre candidature spontanée.
A lire aussi
Cette fillette de 7 ans postule chez Google et sa lettre de candidature est géniale
News essentielles
Cette fillette de 7 ans postule chez Google et sa lettre...

Quelques conseils avant d'envoyer votre candidature

Avant de vous lancer, il est important de savoir pourquoi vous souhaitez décrocher ce job et pourquoi vous avez choisi cette entreprise en particulier. Il vous faudra vous poser les bonnes questions :


- Pourquoi cette entreprise et pas une autre ?
- Qu'est-ce qui vous plaît dans le poste et dans la fonction ?
- En quoi ce secteur d'activité est-il fait pour vous ?
- Quelles compétences particulières mettrez-vous au service du poste pour lequel vous postulez ?

Les réponses à ces questions devront apparaître au début de votre lettre de motivation, afin de faire d'emblée comprendre au recruteur que vous avez bien cerné l'entreprise et que votre profil est séduisant.

À qui adresser votre candidature spontanée ?

Au PDG ? Au directeur des ressources humaines ? Au chef du service pour lequel vous aimeriez travailler ?


Pour savoir à qui adresser votre candidature spontanée, il est impératif que vous vous renseigniez sur la taille de l'entreprise dans laquelle vous postulez.


Si vous postulez dans un grand groupe, il est recommandé d'adresser votre CV et votre lettre de motivation au service des ressources humaines, qui transmettra par la suite votre candidature au service concerné. Si possible, évitez de passer par le formulaire de contact généralement présent sur le site Internet des grands groupes. Pour cela, n'hésitez pas à faire quelques recherches pour trouver l'e-mail du service RH (du type : recrutement@entreprise.com) ou mieux, découvrir le nom et l'adresse e-mail du DRH. Si c'est le cas, n'oubliez pas de vous adresser directement à lui au début de votre lettre de motivation ("Madame Untelle,", "Monsieur Untel,") et d'axer votre discours sur les valeurs de l'entreprise.


Si vous postulez dans une petite ou moyenne structure (200 à 300 salariés maximum), il n'est pas certain que celle-ci ait un service dédié au recrutement. Il est donc recommandé d'adresser votre CV et votre lettre de motivation au manager dont dépend le poste convoité. Même s'il n'est pas décisionnaire, il pourra, si votre profil lui plaît, faire peser fortement sur la décision de vous embaucher. Dans ce cas, mieux vaut que votre lettre de motivation soit orientée sur le métier et sur vos compétences pour le poste brigué.


Enfin, dans les plus petites structures, il n'est pas rare que ce soit la direction qui procède directement aux embauches. Vous pouvez donc lui adresser directement votre candidature.

Combien de temps attendre avant de relancer le recruteur ?

Relancer le recruteur moins de 24 heures après lui avoir adressé votre candidature est vivement déconseillé, à moins que vous ne souhaitiez passer pour un candidat insistant, voire carrément exaspérant. Quel délai, dans ce cas, respecter pour ne passer ni pour un casse-pieds, ni pour un candidat peu motivé ? Selon une enquête internationale menée par le groupe Office Team auprès de DRH de neuf pays et citée par L'Express, mieux vaut relancer le recruteur entre deux et cinq jours après l'envoi de son CV. Il ne faut pas non plus attendre trop longtemps avant de se manifester : 84% des directeurs des ressources humaines interrogés recommandent d'agir dans les dix jours après l'envoi de sa candidature.

>> Rédiger un CV : nos conseils rubrique par rubrique <<