Canicule, chaleur : comment survivre au travail quand on est enceinte ?

Canicule, chaleur : comment survivre au travail quand on est enceinte ?
Canicule, chaleur : comment survivre au travail quand on est enceinte ?
Quand il fait très chaud, prendre sa voiture ou les transports en commun pour se rendre au boulot, puis travailler 8 heures d'affilée relève souvent du parcours du combattant pour les salariés. C'est encore plus vrai pour les femmes enceintes, pour qui les très fortes chaleurs peuvent être particulièrement pénibles et avoir des conséquences sur leur santé. Pour ne pas vous mettre en danger, voici quelques conseils à appliquer.
A lire aussi
Canicule : comment protéger son bébé de la chaleur
News essentielles
Canicule : comment protéger son bébé de la chaleur

Alors que Météo France prévoit pour ces jours-ci des records de température partout dans l'Hexagone et que le gouvernement a déclenché le plan canicule mardi 30 juin, les Français prennent leurs dispositions pour éviter de trop souffrir de la chaleur en s'habillant de manière adéquate, en buvant beaucoup d'eau et en protégeant les populations à risque : enfants en bas âge, personnes âgées... et femmes enceintes, qui elles aussi sont particulièrement vulnérables en cas de fortes chaleur et de canicule.


Pénibles pour une personne moyenne, les fortes chaleurs que nous vivons ces jours-ci peuvent en effet être insupportables pour les femmes enceintes. Coups de chaleur, épuisement, déshydratation, nausées, maux de têtes... L'exposition aux températures élevées quand on attend un enfant peut s'avérer particulièrement dangereuse, notamment lorsque l'on se trouve sur son lieu de travail, pas toujours adapté aux conditions météorologiques extrêmes.


Si vous êtes enceinte et que vous travaillez, voici quelques conseils à appliquer pour traverser sans trop d'inconfort et surtout sans danger pour votre santé cette période caniculaire.

Hydratez-vous !

Quand les températures dépassent les 28°C à l'ombre, il est primordial de s'hydrater régulièrement tout au long de la journée. L'idéal ? Boire 2 litres d'eau fraîche (mais surtout pas glacée) par jour, même si l'on ne ressent pas de sensation de soif, pour éviter nausées, étourdissements, crampes musculaires et migraines. Veillez donc à garder une bouteille d'eau fraîche avec vous, que vous soyez au bureau, en voiture ou dans les transports en commun et buvez-en un verre toutes les 15 à 20 minutes.

Adoptez un dress code spécial chaleur

Par ces journées de grande chaleur, misez sur une tenue confortable dans laquelle vous serez à l'aise pour travailler. Quand on est enceinte, une jolie robe longue en coton fait parfaitement l'affaire. Le tout est de ne pas s'engoncer dans des vêtements trop serrés ou en matières synthétiques qui risquent de vous faire suer à grosse goutte dès que vous aurez franchi le pas de votre porte, et de miser plutôt sur des vêtements amples, des matières naturelles et respirantes, des couleurs claires et d'opter pour chaussures ouvertes, idéales quand on a les pieds qui ont tendance à gonfler. Pour savoir quelle tenue adopter au bureau quand il fait chaud, c'est par ici.

Limitez vos sorties

Limitez vos sorties à l'extérieur et privilégiez les lieux frais et climatisés, où l'air circule. Si vous devez malgré tout sortir de chez vous pour aller travailler, évitez les heures les plus chaudes de la journée (entre 11 et 16 heures) et protégez-vous du soleil avec de la crème solaire (indice 30 minimum) et un chapeau.

Déjeunez léger

Que vous apportiez votre repas ou déjeuniez au restaurant d'entreprise, veillez particulièrement à ne pas manger trop lourd, trop salé ou trop sucré en cas de forte chaleur. Privilégiez les salades légères, les soupes froides, les grillades de volaille ou de poisson blanc, ainsi que les fruits et les légumes de saison. Pour éviter le coup de barre de 15 heures, n'oubliez cependant pas de consommer des féculents (céréales, légumineuses), si possibles complets car riches en glucides complexes. En cas de petite fringale dans la matinée ou l'après-midi, prévoyez un fruit, une barre de céréales ou des fruits secs (noix, amandes, noisettes).

Rafraîchissez-vous régulièrement

Si vous travaillez en extérieur, ou que vos locaux ne sont pas équipés d'une climatisation, il est très important de vous rafraîchir tout au long de la journée, en emportant au travail un ventilateur et un brumisateur que vous aurez laissé quelques heures au réfrigérateur.

Accordez-vous des pauses

Quand on est enceinte et qu'il fait chaud, le moindre effort demande beaucoup d'énergie ou l'on se fatigue très vite. Pour éviter les étourdissements et nausées, accordez-vous régulièrement des pauses de 5 à 10 minutes pour vous reposer, vous rafraîchir et vous hydrater. N'hésitez pas non plus à vous tourner vers votre employeur pour voir s'il y a possibilité d'aménager vos horaires de travail pour éviter de travailler aux heures les plus chaudes de la journée.

Que faire en cas de déshydratation ou d'étourdissement sur le lieu de travail ?

En cas de chaleur extrême, de soif, de fatigue ou de malaise, cessez immédiatement toute activité, signalez votre état à votre employeur et consultez immédiatement votre médecin pour éviter toute mise en danger de votre santé ou de celle de votre enfant. En cas de malaise survenu à la fin de la journée, surtout, ne conduisez pas, et faites-vous raccompagner par un(e) collègue.


Quelles sont les obligations de l'employeur envers les femmes enceintes en cas de forte chaleur ?

"Le Code du travail interdit aux employeurs de faire travailler des femmes enceintes en deçà de 0°C, mais aucune température maximale n'est prévue", explique à Terrafemina Éric Rocheblave, avocat spécialiste en droit du travail. "En revanche, l'employeur a l'obligation de garantir la sécurité et la santé des salariés, et celle-ci ne doit pas être affectée par leur travail. Il est donc fortement recommandé aux employeurs d'être très prudent et de suivre les recommandations des organismes comme la CNAM ou l'INRS. En effet, ces derniers préconisent de quitter les locaux si la température atteint les 34°C."

En cas de doute sur la sûreté de vos conditions de travail, n'hésitez pas à prendre contact avec le CHSCT de votre entreprise et avec le médecin du travail.

Plus d'actu sur : Grossesse au travail : tous les conseils pour la vivre sereinement

Congé maternité et travail indépendant : comment ça marche ?
Comment continuer à allaiter à la reprise du travail ?
Grossesse au travail : comment limiter le stress quand on est enceinte ?