Choux, roses, cigognes : d'où viennent ces légendes sur l'arrivée des bébés ?

Cigognes & compagnie
Cigognes & compagnie
Si les garçons naissent dans des choux et les fillettes dans des fleurs, que diable fichent les cigognes censées être les livreuses officielles de bébés ? Mais au fait d'où viennent donc ces mythes sur la naissance de nos chérubins ?
A lire aussi

Depuis l'Antiquité, le chou est associé à la fertilité. On servait traditionnellement de la soupe aux choux aux jeunes mariés afin accroître leurs chances d'avoir un enfant. Et encore aujourd'hui, la consommation de choux est préconisée à toutes les femmes désireuses de booster leur fécondité. Pourquoi ? Parce qu'ils sont riches en acides foliques (Vitamine B9) assurant le bon développement du foetus. Les autres vitamines présentes dans les choux de Bruxelles auraient également le pouvoir d'augmenter la quantité de sperme de l'homme et leur durée de vie.

L'autre origine possible de ce mythe sur la naissance proviendrait de la Grèce Antique. Le roi Agamemnon parti en guerre, sa femme Clytemnestre accoucha de quadruplés dont trois filles et un garçon. N'ayant pas de langes sous la main, elle emmaillota ses filles dans des pétales de rose et enveloppa son garçon dans des feuilles de chou. Si ce dernier n'a pas eu droit aux pétales de rose, c'est parce que la rose constituait le symbole de la féminité durant l'Antiquité. La feuille de chou fut choisie tout simplement parce que du choux était prévu au dîner.

Deux explications possibles donc, et qui s'avéraient bien pratiques à ressortir à nos enfants lorsqu'ils nous balançaient la fameuse question tant redoutée : "Dis, comment on fait les bébés ?"

Mais alors les cigognes dans tout ça, elles faisaient quoi au juste ? Déposaient-elles les bébés selon leur sexe tantôt dans des roses, tantôt dans des choux ?

Un nouveau-né dans des feuilles de chou
Un nouveau-né dans des feuilles de chou

La légende de la cigogne ou "Légende du Kindelesbrunnen" est connue dans le monde entier et puise son origine en Alsace. Il y aurait eu jadis un lac sous la cathédrale de Strasbourg, où voguaient les âmes des enfants en attendant de venir au monde. Un sympathique gnome naviguait sur le lac à bord d'une barque argentée et, muni d'un filet d'or, il attrapait les âmes des bébés pour les donner à la fameuse cigogne qui se chargeait alors de distribuer les bébés aux parents. D'ailleurs, encore aujourd'hui, en Alsace, les parents désirant avoir un enfant doivent "commander" leur bébé aux cigognes en déposant un morceau de sucre sur le bord de leur fenêtre. Quant au choix de l'oiseau, il est sans doute lié au fait que les cigognes font leur grand retour en Alsace, au printemps, saison associée aux naissances.

Le mythe des cigognes est d'ailleurs le thème du prochain film d'animation des studios Warner, "Cigognes & compagnie" , dont la date de sortie est prévue ce 12 octobre 2016. On y découvre que les cigognes ont cessé la livraison de bébés pour se reconvertir dans l'expédition de colis Internet. Et, alors que Junior, coursier star de l'entreprise, s'apprête à reprendre la tête de l'entreprise, il rallume involontairement la Machine à Fabriquer les Bébés... Les cigognes vont-elles à nouveau livrer les bébés ? Réponse très prochainement sur nos écrans.

Bande-annonce de Cigognes & compagnie