Christophe Beaugrand en couple avec Ghislain : "je suis très heureux"

L'animateur Christophe Beaugrand
2 photos
Lancer le diaporama
Toujours très discret sur sa vie privée, l'animateur de Secret Story s'est confié sur son couple à Sam Zirah dans son émission "En toute intimité".
A lire aussi
"Et si le féminisme nous rendait heureuses ?" : le guide idéal pour répondre aux trolls
News essentielles
"Et si le féminisme nous rendait heureuses ?" : le guide...

Christophe Beaugrand reprenait ce week-end les rênes de sa chronique "People police" dans l'émission 50 minutes inside sur TF1 en attendant d'enchaîner avec la nouvelle saison du programme de télé-réalité. En interview pour Sam Zirah, le successeur de Benjamin Castaldi évoque la préparation de cette saison 10 de Secret Story. L'occasion de balayer les rumeurs sur la possibilité d'une édition "All Stars" avec les candidats les plus marquants. "A ma connaissance, ce n'est pas du tout d'actualité. Je pense que Secret Story, son intérêt, c'est justement d'avoir des anonymes et nouveaux candidats... Après, il peut y avoir des choses à faire avec des célébrités, mais pas pour un concept comme Secret Story. Je ne suis pas convaincu qu'on puisse faire ça avec des gens connus. Je n'en vois pas l'intérêt".

L'animateur de 39 ans s'est également confié sur sa relation de couple. Amoureux depuis quatre ans de son compagnon Ghislain, 26 ans, il avoue être particulièrement comblé. "Il ne me manque rien, je suis très heureux", déclare-t-il en évoquant la possibilité de devenir père un jour. "Dans l'absolu, je ne vois pas ma vie sans enfant mais je n'ai pas encore un quotidien suffisamment équilibré pour ça. J'ai encore des horaires très compliqués. Mais un jour, j'aimerais fonder une famille. Pas tout de suite mais je ne suis plus tout jeune donc il faut que je fasse gaffe".

Mais l'animateur ne partage pas plus de détails sur son intimité qu'il tient à garder secrète. "Je ne donne que ce que j'ai envie de donner. (...) Mais le fait que je sois homo fait partie de mon identité, j'en parle bien volontiers parce que je pense que ça peut contribuer à faire évoluer les mentalités. (...)"

Les dossiers