Cockring : pourquoi mettre un anneau sur son penis va bouleverser votre vie sexuelle

Le cockring, l'allié de notre sexualité ?
Le cockring, l'allié de notre sexualité ?
L'anneau pénien (ou cockring) est-il le meilleur ami des hommes ? En effet, ce petit accessoire serait une aide précieuse pour ragaillardir les érections et faire durer le plaisir. Explications.
A lire aussi

Ce n'est pas un secret, les érections masculines ne durent pas toujours assez longtemps. Il y a les cas où le partenaire est dans un état d'excitabilité telle qu'il ne peut retenir indéfiniment sa jouissance, d'autres où, au contraire, il a la tête ailleurs et débande trop vite, et ceux où la partenaire féminine a besoin de plus de temps, soit parce que son excitation est plus lente, soit parce que c'est si bon qu'elle voudrait bien que cela dure pour l'éternité... C'est sans doute pourquoi il existe depuis des siècles des anneaux péniens, également connus sous le nom anglais de "cockring".

La première trace de ces anneaux remonte au XIIe siècle. Les Chinois ont commencé à les fabriquer à partir de paupières de chèvres dont les cils étaient intacts. Les paupières étaient attachées autour des pénis en érection, et les cils venaient agrémenter le plaisir des partenaires. On pense que les usages étaient réservés aux rois, lesquels avaient plusieurs femmes, des concubines et des garçons, et devaient donc avoir de érections dures et qui durent.

A partir du XVIIe siècle, les artisans chinois ont travaillé avec d'autres matériaux, comme l'ivoire, lui donnant un aspect proche des modèles actuels. Ce sont les échanges commerciaux entre la Chine et l'Europe qui ont permis de découvrir l'objet de ce côté-ci du monde. L'invention du caoutchouc vulcanisé, dont la souplesse a mis fin à l'irritation possible pour des anneaux plus durs, en a encore popularisé l'usage. Vers 1930, c'est l'invention du latex qui a aidé à perfectionner encore un peu plus les modèles. Dans les années 70 et 80, l'anneau se portait même en bijou, autour du poignet ou en pendentif, comme un signe de révolte contre toute oppression sexuelle.


Pourquoi utiliser un cockring ?

Aujourd'hui, l'industrie du sexe propose pléthore de modèles dans toutes sortes de matériaux, comme le silicone, le nylon, le cuir, le néoprène, etc. Certains vibrent, d'autres ont des extensions qui permettent de masser le périnée, de pénétrer l'anus ou encore de stimuler le clitoris de la partenaire, ou tout à la fois. Le home-made est aussi à la portée de tous. Il est possible, par exemple, d'utiliser des colliers de perles ou des rouleaux de réglisse.

Quel que soit le modèle, l'anneau s'utilise très facilement. Il suffit, lorsque le partenaire est en érection, d'encercler la hampe à la base, en général en incluant les testicules (cela varie selon les modèles). Le sang qui afflue pendant l'érection est bloqué et prolonge ainsi cette dernière. Le principe est le même que pour des érections naturelles, mais le corps spongieux, qui absorbe naturellement ce sang et le maintient en place, bénéficie de l'aide extérieure de l'anneau, or plus le sang abonde, plus le pénis est dur.

Quel que soit le choix, il ne faut rien utiliser de métallique ou rigide, et le modèle doit être facile à enlever. Lors d'un premier usage, il est souhaitable de l'ôter au bout de quelques minutes pour vérifier qu'il est bien supporté, et de ne pas dépasser 20 minutes au début.

Toutes les raisons de les utiliser sont bonnes. Outre durcir la verge, l'anneau excite, retarde l'érection, offre la possibilité de nouveaux jeux et, pour certains modèles, les vibrations ajoutées sur le clitoris suffisent à elles seules à en justifier l'usage, puisque qu'une majorité de femmes a besoin de cette stimulation pour arriver à l'orgasme ...