"J'ai été frappée" : une youtubeuse accuse un acteur de la Comédie Française de violences

La Comédie Française à Paris
La Comédie Française à Paris
Dans une série de tweets, la youtubeuse Marie Coquille-Chambel accuse un acteur de la vénérable Comédie Française de violences, photos à l'appui.
A lire aussi

Marie Coquille-Chambel a décidé de parler. La lèvre fendue, les genoux plein d'hématomes, l'animatrice de Plain Chant, chaîne YouTube dédiée au théâtre, témoigne des coups et blessures que lui a fait subir de façon répétée un acteur de la Comédie française- qu'elle ne nomme pas.

Dans une série de tweets publiés ce 29 juin, la youtubeuse brise le silence : "Aujourd'hui j'ai été porter plainte contre un acteur de la Comédie-Française pour : 'violences habituelles sur une personne vulnérable n'ayant pas entraîné d'incapacité supérieure à 8 jours'. Ma plainte n'a pas été reçue en entier, je retourne au commissariat demain."

La jeune femme détaille son cauchemar : "J'ai été frappée le 6 mars, le 26 mars et le 2 mai. Coups de poings au visage, dans les côtes, dans le dos quand j'étais à terre, coups de livres, de chaussures. Il m'a tirée par les cheveux dans tout son appartement. Il m'a jetée au sol. Il a tenté de m'étrangler."

En plus des violences physiques, Marie Coquille-Chambel souligne avoir également dû affronter la violence psychologique de cet acteur. "J'ai des enregistrements audio où il me menace de mort, je les retranscris ici : 'Pour la première fois de ta vie, tu vas aimer la vie. Tu vas voir comme c'est beau la vie quand tu vas la perdre. Tu vas regretter pour la première fois de ta vie, tu vas aimer la vie. Dégage.'"

Ou encore : "'Profite de tes derniers instants. Tu veux pas profiter ? Parce que tu n'aimes toujours pas la vie ? Tu vas l'aimer quelques instants seulement alors, tant pis. Fais ce que tu veux'." Son bourreau l'aurait également menacée professionnellement et "cherché à contacter ma famille et mes amis pour se dédouaner et me diffamer."

Marie Coquille-Chambel appelle d'autres victimes de ce comédien à la "réputation de mec dangereux" à se manifester et à la contacter.  Pour elle, "l'omerta n'est plus possible dans le théâtre et je refuse qu'une autre puisse subir de telles violences de la part d'un homme, qu'importe son influence et sa notoriété."

Après ce témoignage glaçant partagé plus de 3 300 fois sur Twitter, la Comédie française n'a pas tardé à réagir par le biais d'un tweet ce mardi 30 juin. " La Comédie-Française est profondément choquée à la découverte des faits de violence insupportables attribués à l'un de ses salariés. Elle les condamne avec la plus grande fermeté et prendra toutes les mesures qui s'imposent."

L'appel de Marie Coquille-Chambel à libérer la parole sera-t-il entendu ?