Comment faire ses courses sans risques pendant l'épidémie ?

Faire ses courses au temps du coronavirus.
Faire ses courses au temps du coronavirus.
Alors que la pandémie de coronavirus fait des milliers de victimes à travers le monde, il est nécessaire de respecter les fameux "gestes barrière". Oui, mais comment les appliquer en faisant ses courses lors de nos ravitaillements ? On vous explique.
A lire aussi

En ces temps de pandémie et de confinement, alors que des mesures sanitaires élémentaires (se laver les mains avec du savon suffisamment et correctement par exemple) doivent à tout prix être respectées, bien des questions se posent. Parmi elles et pas des moindres : comment faire ses courses à l'heure actuelle sans risque de contagion ?

Car si se dégourdir les jambes, s'occuper durant le confinement, divertir (et éduquer) ses enfants ou lutter contre son anxiété constituent certaines des préoccupations des Français, faire de temps à autres des provisions en fait aussi partie. L'occasion de rappeler bon nombre de règles élémentaires. Suivez le guide !

Peut-on être contaminé·e par les emballages des courses ?, se demandent par exemple bien des consommateurs. La question est loin d'être anodine, puisque le coronavirus peut effectivement demeurer sur des objets et des surfaces - comme le plastique et le carton - des heures durant. Les bons gestes à avoir dans ce cas ? "Entreposez vos paquets par terre sans les toucher pendant trois ou quatre heures au sol en rentrant chez vous avant de procéder au rangement dans les placards", explique dans les pages du Parisien l'expert en santé hygiéniste Eric Tricot, qui recommande également de laver soigneusement ses légumes, sans pour autant les désinfecter.

Des gestes sanitaires élémentaires

D'accord, mais pendant les courses, on fait comment ? Là encore, Eric Tricot délivre des "tips" méthodiques. Assurer ses courses seul·e, dans le meilleur des cas (à deux maximum), et les faire le moins régulièrement possible, confinement oblige. Une fois par semaine serait l'idéal. Pas la peine de porter de masque ou de gants si vous n'êtes pas malade. Respectez la distanciation sociale d'un mètre. Faites vos courses à mains nues avec vos propres sacs, et désinfectez-vous les mains avec du gel hydroalcoolique. Payez par carte bancaire de préférence - sans contact privilégié.

Une fois à la maison, lavez-vous les mains avec du savon et jetez les emballages qui peuvent l'être, ajoute Olivier Terrier, du Centre international de recherche en infectiologie.

Bon, mais les aliments que je vais consommer peuvent-ils me contaminer ? Non. "Il n'existe actuellement aucune preuve que les aliments constituent une source ou une voie de transmission probable du virus. Les scientifiques et les autorités du monde entier surveillent sa propagation et aucune transmission par l'intermédiaire de denrées alimentaires n'a été signalée", atteste à 20 minutes l'Autorité européenne de sécurité des aliments. D'autant plus, rappelle Le Parisien, que la transmission se fait par voie respiratoire "et non par voie digestive". Bon à savoir.

Des "recos" essentielles auxquelles s'ajoutent celles de Michel Cymes, comme enlever la peau des fruits que l'on consomme (après les avoir lavés bien sûr) et faire chauffer certains produits alimentaires pendant 4 minutes au four à 63 degrés (le pain par exemple) afin de limiter considérablement d'éventuels risques. De quoi assurer ses courses - et l'après-approvisionnement - avec précaution.

Pour ce qui est des courses en ligne, rappelons que les magasins qui vous proposent cette option - malgré un afflux considérable de demandes - respectent les mesures sanitaires : la préparation des commandes se fait avec des gants et les contacts directs avec les clients sont très limités.