Cristina Cordula : elle porte plainte contre Miss Nationale

Cristina Córdula au dîner de la mode pour le Sidaction au pavillon d'Armenonville à Paris. Le 29 janvier 2015
Cristina Córdula au dîner de la mode pour le Sidaction au pavillon d'Armenonville à Paris. Le 29 janvier 2015
Dans cette photo : Cristina Cordula
Cristina Cordula porte plainte contre les organisateurs de Miss Nationale pour " utilisation sans autorisation du nom et de l'image " et " publicité mensongère ". La conseillère en image n'a jamais été contactée pour être jurée du concours.
A lire aussi
Soupçons de votes truqués, accusations de racisme... En décembre dernier, l'élection de Miss Nationale 2015 tournait à la catastrophe et se terminait dans les cris.
Comme si ça n'était pas suffisant, le troisième concours de beauté de France (après Miss France et Miss Prestige) va devoir également faire face à des démêlées judiciaires avec Cristina Cordula, la célèbre conseillère en image et animatrice des "Reines du shopping". La relookeuse a porté plainte contre les organisateurs du concours pour " utilisation sans autorisation du nom et de l'image " et " publicité mensongère ".

Cristina Cordula n'a jamais été contactée par Miss Nationale

Les organisateurs de " Miss Nationale " avaient en effet annoncé la présence de Cristina Cordula à un défilé de lingerie organisé la veille du concours. La conseillère en image devait animer la soirée et noter les candidates. Problème, la célèbre relookeuse n'a jamais eu vent de ce contrat. " L'intéressée n'a jamais été contactée pour cette soirée. Ni par e-mail, ni par fax, ni par quoi que ce soit, a expliqué l'avocat de Cristina Cordula à La Voix du Nord . " C'est quand même un peu fort de café ! ".
De son côté, Sébastien Samier, l'organisateur de la soirée, se défend d'avoir voulu tromper le public. Très déçues de l'absence de la relookeuse, de nombreuses personnes avaient demandé que leur place soit remboursée. Il affirme avoir été escroqué par trois personnes affirmant être " ami ", " producteur " et " attachée de presse " de Cristina Cordula.