Le hijab de sport de Decathlon crée la polémique

Le hijab qui sera mis en vente sur le site de Décathlon
Le hijab qui sera mis en vente sur le site de Décathlon
Le site de la marque française Decathlon va mettre en vente courant mars un hijab pour faire du sport. Une décision qui a créé une polémique immédiate.
A lire aussi
Une mannequin en burkini et hijab en couverture de "Sports Illustrated"
News essentielles
Une mannequin en burkini et hijab en couverture de...

Il n'est pas encore en vente et pourtant il est déjà sujet à polémique. Sur son site internet, Decathlon propose à la vente un hijab de sport pour faire de la course à pieds. Ce qui a déclenché une polémique immédiate.

Tout est partie d'un tweet avec une capture d'écran de Lydia Guirous, porte-parole des Républicains et autrice de livre critiquant l'islamisme radical et le féminisme. Elle interpelle Decathlon dimanche 24 février sur la vente de ce hijab de sport.

Le community manager très réactif de Decathlon, Yann, n'a pas manqué de répondre à son commentaire. On peut ainsi lire sur le compte Twitter de la marque, lundi 25 février, en fin d'après-midi :

Suite à des demandes des consommatrices qui cherchent selon la marque "plus de confort", Decathlon va effectivement mettre en vente en mars un hijab spécial pour la course sur son site sous sa marque propre de running Kalenji.

Qu'est-ce qu'un hijab ? Un voile qui couvre la tête de certaines femmes musulmanes mais qui ne cache pas leur visage. En France, pays laïc, il peut être porté par choix de la personne pratiquante ou parfois par pression sociale. Ailleurs comme en Iran, le port du hijab est obligatoire.

Le flot de commentaires pour critiquer cette mise en vente

A la suite de cet échange avec Lydia Guirous, le community manager de Decathlon a alors dû répondre au torrent de commentaires et parfois d'insultes, insistant sur la position inclusive de la marque tout en modérant les appels à la haine.

Decathlon explique que la marque veut ouvrir la pratique sportive au plus grand nombre et propose ainsi cet article pour courir sans gêne pour les femmes portant habituellement le hijab.

Decathlon fait aujourd'hui face à un appel au boycott d'une partie des consommateur·trices, dont la porte-parole de La République en Marche Aurore Bergé.

Interrogée sur le sujet, la ministre de la Santé Agnès Buzyn a donné son opinion sur RTL ce mardi 26 février : "C'est une vision de la femme que je ne partage pas. Si on souhaite l'égalité femmes-hommes, ça n'est pas pour que les femmes cachent leur visage. Je trouve que ça ne correspond pas bien aux valeurs de notre pays, après, ça n'est pas interdit [...] J'aurais préféré qu'une marque française ne promeuve pas le voile. Après, il est évidemment permis, et la laïcité en France permet cela et c'est très bien. La laïcité n'est pas en danger, des femmes qui portent le voile l'ont choisi que cela soit dans le cadre du sport ou pas."

"De nombreuses femmes portent un voile et sont sportives"

L'association Lallab, qui donne la parole aux premières concernées en défendant toutes les femmes musulmanes, s'est faite insulter pendant les échanges de messages Twitter avec Decathlon. Par la voix de Fatima Bent, l'association se dit "habituée aux raccourcis sur [ses] missions".

A propos du hijab de running de Décathlon, Lallab évoque une "énième polémique islamophobe qui vise les femmes qui portent le voile" et d'un "énième harcèlement".

L'association répond simplement : "En tant qu'association féministe et antiraciste, nous saluons les initiatives comme celles de Decathlon. La vente de ce produit répond à un réel besoin. De nombreuses femmes aujourd'hui portent un voile et sont sportives, le sport est émancipateur, on ne doit pas empêcher des femmes d'accéder à des loisirs en raison de leur religion ou des vêtements qu'elles portent. Notre mission chez Lallab est de favoriser la liberté de chaque femme musulmane à définir son identité et son parcours de vie. Penser à elles et les inclure dans une offre de vêtements de sport, c'est encourageant et il faut le saluer."

Elle remercie le CM de Decathlon "pour ses tweets encourageants, son calme et sa pédagogie. Il précise l'importance de démocratiser le sport et d'adapter cette pratique en fonction des difficultés que rencontrent les joggeuses qui portent le voile et c'est louable."

Le but pour l'association ? "Lutter pour une société plus juste et plus inclusive toujours dans un esprit de sororité engagée, plurielle et bienveillante. Les loisirs, l'éducation, le travail doivent être accessibles à TOUTES les femmes", souhaitant que "chaque personne puisse être non pas ce que l'on souhaite qu'elle soit, mais bien ce qu'elle veut être."

Après une recherche sur le site, le hijab de running n'est plus présenté sur le site de Decathlon pour le moment mais sera mis en vente selon le CM de la marque en mars.

La marque de sport Nike a elle aussi dans sa gamme de produits un hijab de sport.

MISE A JOUR mardi 26 février 18h50 : Ce mardi 26 février, le directeur de la communication de Decathlon, Xavier Rivoire, a annoncé sur RTL que l'enseigne renonçait finalement à mettre en vente ce hijab de running, "jusqu'à nouvel ordre". "Nous prenons effectivement décision, en toute responsabilité, en ce mardi soir, de ne pas commercialiser à l'heure qu'il est ce produit en France", a-t-il déclaré.