Des pointillés chirurgicaux pour ridiculiser les diktats de la beauté

Des pointillés chirurgicaux pour dénoncer l'impact des médias sur le corps des femmes
Des pointillés chirurgicaux pour dénoncer l'impact des médias sur le corps des femmes
Afin de dénoncer les diktats de la beauté imposés par les médias, trois Américaines ont imaginé une série de photos chocs. Elles montrent ce que les femmes sont censées faire subir à leur corps pour tendre vers l'image idéale qu'aime véhiculer la société.
A lire aussi


Lassées de voir les magazines de mode imposer aux femmes leur vision de la beauté et célébrer la minceur – voire la maigreur – numéro après numéro, trois Américaines se sont lancées dans une démarche originale. Afin de dénoncer la pression constante que subissent les femmes pour se rapprocher de l'image vers laquelle elles devraient tendre, elles ont réalisé un shooting, avec l'aide du photographe Terrance Smalls , qui vaut le détour. Et c'est sur le site communautaire Reddit qu'elle ont d'abord partagé les clichés, avant que ces derniers ne soient repérés par la version US du magazine Cosmopolitan.

"Montrer le ridicule des shootings de mode"

"Mes amies et moi avons réalisé cette séance photo il y a quelques mois et en voici le résultat", annonçait ainsi l'un des modèles d'un jour sur Reddit, se présentant sous le pseudonyme Nerdygypsy. Et de poursuivre : "Notre intention était de montrer le ridicule qu'implique les shootings réalisés par les magazines de mode", a-t-il ajouté.


Car l'objectif de cette série de photos est bel et bien d'interpeller et de marquer les esprits. Et pour cause, ces dernières montrent NerdyGyspsy (Sarah Coffman de son vrai nom), et ses deux amies lisant des magazines de mode dans ce qui semble être une salle d'attente. Posant en sous-vêtements, elles ont le corps parsemés de pointillés similaires à ceux que dessinerait un chirurgien esthétique avant une opération de remodelage. Des lignes qui illustrent finalement ce qu'il faudrait changer pour obtenir le corps "idéal" qu'aime véhiculer les médias et l'industrie de la mode.

Des pointillés chirurgicaux pour dénoncer l'impact des médias sur le corps des femmes
Des pointillés chirurgicaux pour dénoncer l'impact des médias sur le corps des femmes

"Et si nous insistions sur les défauts des femmes ?"

Sur son site Internet, le photographe Terrance Smalls a également déploré le poids des médias sur le regard que la société et les femmes elles-mêmes portent sur leur apparence. "Nous vivons dans une société dans laquelle les femmes sont constamment observées, jugées et physiquement critiquées, sans même être déshabillées", a-t-il constaté, avant de poursuivre. "Mais de quoi cela aurait-il l'air si nous les déshabillions réellement et que nous insistions sur leurs défauts physiques ? À quel point cela serait-il insensé et déplacé ? À quel point seriez-vous mal à l'aise ?".

Des pointillés chirurgicaux pour dénoncer l'impact des médias sur le corps des femmes
Des pointillés chirurgicaux pour dénoncer l'impact des médias sur le corps des femmes
Terrance Small a réalisé cette série de photo pour dénoncer les diktats de la beauté imposés par les médias
Terrance Small a réalisé cette série de photo pour dénoncer les diktats de la beauté imposés par les médias


À noter qu'en décembre dernier, une photographe lituanienne et ses deux amies avaient lancé le projet photographique We.Women. Là aussi, l'objectif était de dénoncer les diktats de la beauté imposés par les médias, mais surtout d'encourager les femmes à s'accepter telles qu'elles sont, avec leurs défauts et leurs qualités.

Plus d'actu sur : Ces super-femmes qui combattent les diktats de la beauté

Karina Irby : la fitgirl dévoile sa cellulite en bikini
Youtube : cette Youtubeuse beauté de 66 ans aide des milliers de femmes
Miss Île-de-France 2016 dézingue les clichés sur les reines de beauté