On installe cette super extension gratuite pour faciliter l'écriture inclusive

Salutaire: une extension Web gratuite qui permet d'utiliser facilement les points médians pour l'écriture inclusive.
Salutaire: une extension Web gratuite qui permet d'utiliser facilement les points médians pour l'écriture inclusive.
Comment faciliter l'usage du point médian au quotidien quand l'on emploie des claviers pas vraiment façonnés pour ? Pas de panique, Youssef, étudiant en informatique, est sur le coup. Et l'outil qu'il a imaginé devrait participer à la démocratisation de l'écriture inclusive.
A lire aussi

"Ecriture·Inclusive·Facile", ou "e∙i∙f" pour les intimes. Voilà pour le nom - plus limpide tu meurs - d'une nouvelle extension Web gratuite des plus salutaires. Tout est dans le nom : cette extension, déjà dispo pour les navigateurs Mozilla Firefox et Google Chrome, nous permettra d'utiliser plus facilement les points médians afin d'employer l'écriture inclusive. Idéal quand tous les claviers ne facilitent pas vraiment la manoeuvre.

Le principe ? Son instigateur, Youssef R, étudiant en informatique, nous l'explique sur Twitter. Il suffit simplement d'employer l'écriture inclusive dans nos phrases avec le point traditionnel (employé.e) et l'extension se charge de remplacer ledit point en point médian (employé·e). "Et les points de fins de phrases, d'adresses mails et d'URLs ne sont pas affectés", nous rassure encore Youssef, qui travaille sur ce projet depuis plusieurs semaines déjà. De quoi démocratiser d'autant plus l'usage de l'écriture inclusive, pour toutes et tous, que l'on soit team Mac ou team Windows. Réjouissant.

"Le point utilisé '‧' n'est pas vraiment un point médian, mais un point d'hyphénation, lequel est bien mieux lu par les logiciels de synthèse vocale employé par les mal/non voyant‧e‧s", tient également à préciser l'instigateur. Un projet inclusif au possible, donc. Et tout cela se télécharge ici-même, pour Google Chrome et Mozilla Firefox.

Un élan collectif en France

Si l'extension "Ecriture·Inclusive·Facile" ne fonctionne pour l'instant que sur ordinateur, elle ne demande évidemment qu'à se développer jusqu'à la prochaine "maj" (mise à jour). Comme le détaille également la présentation de l'appli sur Google Chrome, "e∙i∙f" n'affecte ni les mots de passe, ni les adresses mails, ni les barres de recherches, ni les liens url employés au cours de vos textes et de vos conversations. Ouf.

L'idée globale ? "Etre inclusif∙ve∙s sans prise de tête". Et, on le devine, sensibiliser davantage aux richesses du langage épicène. Youssef R révèle avoir eu le déclic "en galérant à mettre des points médians sur PC, puis en apprenant l'existence du point d'hyphénation, beaucoup plus accessible aux aveugles et malvoyants". L'étudiant en informatique explique être sensible aux thématiques féministes "depuis longtemps déjà". D'où sa démarche dans un pays où le sujet génère encore débats et polémiques dérisoires.

"Concevoir 'Ecriture·Inclusive·Facile' m'a fait réaliser que l'accès à l'écriture inclusive au plus grand monde nécessitait de nouveaux outils. Aujourd'hui, les retours positifs m'encouragent à faire de mon mieux pour améliorer l'extension", poursuit-il avec enthousiasme.

En France, de plus en plus de démarches individuelles participent à une forme d'élan collectif. L'an dernier déjà, un jeune graphiste genevois créait une typographie inclusive esthétique et astucieuse. Enthousiasmant.