Société
Ces jeunes exilées ukrainiennes partagent leur voyage en vidéo sur TikTok
Publié le 24 mars 2022 à 11:49
Par Clément Arbrun | Journaliste
Passionné par les sujets de société et la culture, Clément Arbrun est journaliste pour le site Terrafemina depuis 2019.
Sur le réseau social TikTok, des exilées ukrainiennes rendent compte au quotidien de leur périlleuse fuite de la guerre qui sévit dans leur pays. Des vidéos qui comptent et sont abondamment visionnées.
Des ukrainiennes relatent leur fuite sur TikTok [@diana_totok] Des ukrainiennes relatent leur fuite sur TikTok [@diana_totok]© @diana_totok
La suite après la publicité

Sur les réseaux sociaux, bien des jeunes citoyennes ukrainiennes rendent compte de leur quotidien sous les bombardements. C'est par exemple le cas de la photographe Valeria Shashenok. Mais certaines relatent également leur fuite d'un pays en guerre. Une plateforme populaire comme TikTok notamment leur permet de témoigner sans détour de leur condition de réfugiées.

Parmi elles, on retrouve les vidéos d'utilisatrices très suivies comme @diana_totok, 19 ans, et Nataly, instigatrice du compte TikTok @chernobyl_guide. Grâce à ces contenus, les jeunes TikTokeuses offrent une vision authentique et personnelle de ce que devenu le quotidien des 10 millions de personnes (selon les chiffres du HCR au 21 mars) qui ont déjà fui l'enfer de la guerre. Voyage, heures d'attentes interminables, état des installations proposées dans les points de chute (douches, toilettes), échanges avec les proches... Des journaux de bord importants.

Des témoignages qui comptent
@diana_totok

Thank you to Romania

Another love - .

La brièveté caractéristique des contenus TikTok apporte vivacité et authenticité à ces fragments de vie inquiets, au sein desquels nous est retranscrit de manière documentaire, mais non sans fantaisie parfois (musique, humour, ironie, codes habituels de TikTok) le quotidien de l'utilisatrice et son ressenti, mais aussi celui de la famille qui l'accompagne - et même dans certains cas, de ses animaux de compagnie.

Au gré des vidéos, de nombreux points de vue sont abordés. @diana_totok par exemple, aux plus de 124 000 abonnés, évoque aussi bien ses conversations avec son père que la vie de ses concitoyens et concitoyennes, croisés sur la route de l'exil. Elle appelle systématiquement à stopper la guerre en Ukraine.

Quant aux publications du compte @chernobyl_guide, suivi par plus de deux millions de followers, elles témoignent de cette fuite sous la forme de "POV", autrement dit des séquences filmées en vue subjective.

@chernobyl_guide I am tired... leaving Ukraine BUT TEMPORARY where do I go? inst - lady.adventure_ #ukraine #war #kyiv #fyp #ukrainewar #tired #staywithukraine #chernobyl #pripyat #f Another Love - Tom Odell
@chernobyl_guide We left Ukriane and reached Poland. We will be back as soon as possible. This is a temporary thing for us, hopefully more on inst - lady.adventure_ #ukraine #poland #war #ukrainewar #fyp #kyiv #russiaagresor #staywithukraine #home # #foryou These Days - Nico

Pour le journal El Pais, ces vidéos sont exceptionnelles, dans la mesure où l'invasion russe de l'Ukraine est devenue "le premier conflit armé diffusé sur TikTok". Poster des contenus sur TikTok est également une manière de répondre aux fake news qui se propagent en Russie et dans le monde. A l'unisson, des TikTokeurs russes n'hésitent pas à exprimer leur soutien aux Ukrainiens, bravant la censure imposée par Vladimir Poutine en utilisant des VPN - ou "virtual private network", autrement dit, un outil assurant une navigation confidentielle et sécurisée.

Un moyen puissant et moderne de rendre compte de la réalité d'une guerre décriée.

Mots clés
Société News essentielles TikTok Guerre Ukraine réseaux sociaux Monde
Sur le même thème
"J'aime bien voir les mamies, ça me fait penser à mes parents" : dans les Deux-Sèvres, une résidence réunit personnes âgées et jeunes migrants
immigration
"J'aime bien voir les mamies, ça me fait penser à mes parents" : dans les Deux-Sèvres, une résidence réunit personnes âgées et jeunes migrants
19 juin 2024
Ces femmes ukrainiennes osent dénoncer les horreurs de la guerre (et accusent les soldats russes)
Ukraine
Ces femmes ukrainiennes osent dénoncer les horreurs de la guerre (et accusent les soldats russes)
1 juillet 2024
Les articles similaires
Violences conjugales : pourquoi "l'affaire Kendji" est bien plus qu'un fait divers "people" play_circle
Société
Violences conjugales : pourquoi "l'affaire Kendji" est bien plus qu'un fait divers "people"
26 avril 2024
"Beurette" : un terme abject employé, au calme, pour désigner Rachida Dati play_circle
Société
"Beurette" : un terme abject employé, au calme, pour désigner Rachida Dati
8 février 2024
Dernières actualités
"J'ai fait une fausse couche" : Eve Angeli brise un tabou et se confie sur "le choc" de sa vie
Santé
"J'ai fait une fausse couche" : Eve Angeli brise un tabou et se confie sur "le choc" de sa vie
10 juillet 2024
Et si Sandrine Rousseau était la future présidente de l'Assemblée Nationale ? play_circle
Société
Et si Sandrine Rousseau était la future présidente de l'Assemblée Nationale ?
9 juillet 2024
Dernières news