Jeux de rôle : quand redevenir une inconnue booste le désir du couple

Nicole Kidman et Tom Cruise redécouvrent leurs désirs dans Eyes Wide Shut de Stanley Kubrick
Nicole Kidman et Tom Cruise redécouvrent leurs désirs dans Eyes Wide Shut de Stanley Kubrick
Dans cette photo : Nicole Kidman
Comment pimenter une vie sexuelle un peu monotone ? Le jeu de rôle peut être particulièrement stimulant. Sans se transformer complètement, un ou deux éléments suffisent à oser se (re)découvrir.
A lire aussi

Qui pourrait tout à coup demander à son conjoint depuis 15 ou 20 ans de donner une fessée au milieu d'un rapport sexuel, sans plus de préparation ? Qui pourrait demander d'être contrainte par un jeu savant de liens ? Ou toute autre demande qui pourrait radicalement sortir du quotidien ? On ne change pas si facilement ses habitudes - même le souhaitant ardemment - que le partenaire soit régulier ou non. L'audace se résume la plupart du temps à changer la chronologie, la position, le lieu, guère plus. A moins d'avoir un partenaire plus expert, oeuvrant comme un Pygmalion, ou de passer par le jeu de rôles.

S'ouvrir grâce à un Pygmalion

Dans le premier cas, c'est le plus souvent le "Pygmalion"* qui choisit sa "cible" : une femme qui ne s'est pas encore révélée à elle-même mais dont il subodore le potentiel érotique. Car intuitivement, les amants se reconnaissent en fonction de leurs appétits. Les plus sensuels cherchent leurs pairs, ceux qui sont moins portés sur la chose trouvent naturellement des femmes qui n'en demandent pas plus. C'est l'assurance du Pygmalion qui va permettre à la femme de s'ouvrir : l'amante devra se masturber devant lui, dire des mots crus, se hisser sur des talons de dominatrice pour mener la danse, ou toute autre chose qu'elle n'aura jamais expérimenté et que le ton de voix qui dicte, ferme et rassurant à la fois, va permettre.

Cependant, les femmes qui n'appartiennent pas tout à fait à cette première catégorie, mais qui souhaitent essayer autre chose avant que la relation sexuelle ne deviennent atone doivent trouver un autre biais. Les phénomènes comme "Emmanuelle" ou "50 nuances de Grey" sont une bonne occasion d'ouvrir le dialogue, mais plusieurs décennies pouvant les séparer, il est préférable de trouver autre chose lorsqu'on a raté le coche ou qu'on n'y est pas sensible.

>>Sexe : Comment retrouver l'envie d'avoir envie ?<<

Le jeu de rôle libérateur

Le jeu de rôle dans sa version caricaturale n'est pas la bonne option pour tout le monde. Quitter sa nuisette de toujours pour se présenter tout à coup en tenue bon marché d'infirmière, un stéthoscope en plastique autour du cou et la poitrine généreusement offerte risque d'entraîner un fou rire, dont on sait qu'il ne donne rien de bon au lit. Pourtant jouer le rôle de quelqu'un d'autre est libérateur, car ne se sentant pas soi, il n'y a aucune gêne, aucun embarras à se retrouver dans une situation inhabituelle. Il y a au contraire une excitation due à la transgression, à la perte de repères. Seule demeure la même sincérité à vouloir se retrouver dans l'autre, à aller puiser chez lui une part inconnue de soi, les émotions nouvelles qu'elle génère et un orgasme particulier ou en tout cas différent, parce que le chemin pour l'atteindre a été pavé de surprises. C'est un peu comme un voyage en terre inconnue: tous les sens sont en alerte et deviennent plus aigus.

Le jeu de rôle peut s'envisager de bien d'autres façons : une perruque, un maquillage, un changement de style de lingerie ou - plus radical - une absence de celle-ci, un vêtement inhabituel... Bref tout ce qui permettra deux conséquences : avoir la sensation de jouer à être quelqu'un d'autre dans une absence totale de certitudes et éveiller chez l'autre l'appétit de ce qui n'est ni tout à fait connu, ni totalement inconnu.

Rien ne sert d'envisager comme une actrice une transformation complète, un ou deux éléments suffisent pour ne plus se sentir tout à fait soi et oser se découvrir, avec l'excuse en cas d'échec de justement avoir été une autre... Mais en réalité, un partenaire et amant généreux ne juge pas des côtés qui seraient sombres, il voit et apprécie dans son ensemble une personne qu'il désire.


*Ce "Pygmalion" étant indifféremment homme ou femme. Ce sont des partenaires qui aident leurs amants à se découvrir.


>>Sexe : pour un couple épanoui, il faut savoir prendre son temps<<