Judi Dench, 85 ans, irradie sur la couverture de "Vogue" (et c'est historique)

Judi Dench dans Vogue UK
Judi Dench dans Vogue UK
C'est une première : à 85 ans, la mythique Judi Dench devient l'artiste la plus âgée à trôner en Une de l'édition britannique du magazine de mode "Vogue". Une couverture très symbolique donc, qui déboulonne avec grâce le phénomène de l'âgisme.
A lire aussi

Chambre avec vue, GoldenEye, Hamlet, Orgueil et Préjugés... On ne compte plus le nombre de classiques de notre filmothèque où figure Judi Dench. Et pour cause, l'actrice octogénaire est une grande dame du cinéma britannique. Après avoir aussi bien sillonné les planches que les plateaux de tournage, celle qui pour le grand public restera à jamais l'emblématique "M" de la saga James Bond flamboie en Une du dernier numéro de Vogue (l'édition british). Un numéro historique, tant il est rare qu'une femme de 85 ans figure en couverture d'un magazine.

Cheveux courts et blancs, regard plein d'assurance pointé vers l'objectif et sourire triomphant : elle est belle, cette couverture pensée par le photographe Nick Knight. De quoi apporter un peu plus de diversité et de polyphonie à une presse aux couvertures bien trop monochromes et "jeunistes" - surtout dans le domaine de la presse fashion.

C'est d'ailleurs ce qu'énonce le rédacteur en chef Edward Enninful sur Instagram, l'espace d'une publication admirative : "En des temps incertains, Dame Judi Dench est le confort incarné, l'une des actrices les plus célèbres de sa génération, mais aussi un trésor national. La star se montre franche pour discuter de la romance et du mariage, de ses impressionnantes distinctions et de l'art de vieillir gracieusement". Une "grâce" pas si anecdotique.

Une couverture anti-agîsme

Judi Dench, flamboyante icône british en Une de "Vogue".
Judi Dench, flamboyante icône british en Une de "Vogue".

Car au sein des médias comme de l'industrie du spectacle, il est rare que les artistes féminines, et surtout les actrices, ne soient pas victimes de ce que l'on appelle "l'âgisme" : les discriminations que subissent les personnes seniors, et notamment les femmes, soumises à toutes sortes d'injonctions, ignorées de la sphère pro, mises à l'écart. Lorsque l'on est quinqua, sexa, septua ou octogénaire, "il y a une espèce d'injonction à disparaître", déplore la journaliste Sophie Dancourt, rédactrice en cheffe du média féministe J'ai piscine avec Simone.

C'est comme si le cap de la cinquantaine atteint, les femmes devenaient "invisibles". Autant dire que la posture royale de Judi Dench déboulonne ce phénomène sexiste. Car oui, à 85 ans, la comédienne devient le temps d'un numéro la célébrité la plus âgée à faire la une du magazine. Une date historique donc. Ce n'est d'ailleurs pas le moindre exploit de la comédienne.

Récompensée par l'Oscar de la meilleure actrice dans un second rôle pour le cultissime Shakespeare in Love, mais aussi par toutes sortes de prestigieuses statuettes (Golden Globes, Tony Award et autres Laurence Olivier Awards), Judi Dench est également dame commandeur de l'ordre de l'Empire britannique. Un parcours inspirant à souhait.

"À partir du moment où les femmes franchissent le cap "fatal" de la ménopause, elles sortent du groupe des femmes procréatrices, et perdent de ce fait ce qui est considéré depuis toujours comme leur principale fonction sociale", fustigeait l'an dernier la philosophie féministe et professeure de sciences politiques Camille Froidevaux-Metterie. Espérons que la présence heureuse de Judi Dench éveille certaines consciences quant à cette exclusion bien trop systématique.

À propos
Judi Dench
23/01/14 - "Star Wars 7" : Judi Dench au casting du film ?