Kayla Kosmalski, petite trisomique de 9 ans, devient égérie Gap

A 9 ans, la jeune Kayla Kosmalski vient de prouver au monde qu'il n'y avait pas de rêve impossible à réaliser. Malgré sa trisomie 21, la fillette vient de défiler telle une pro pour la marque Gap.
A lire aussi

A seulement 9 ans, Kayla Kosmalski est le nouveau phénomène de la planète mode. Atteinte de trisomie 21, tout comme l'aspirante mannequin Madeline Stuart, la petite fille rêve depuis sa plus tendre enfance de devenir célèbre. Et son rêve vient enfin de se réaliser.

Suite au lancement de sa collection en collaboration avec l'animatrice Ellen DeGeneres, la marque Gap a demandé à la petite fille de devenir l'une des égéries de sa campagne baptisée "ED for Gap Kids". Une décision historique, puisque c'est la toute première fois qu'une enseigne de cette envergure fait défiler une petite fille touchée par le syndrome de Down. Après avoir terminé 3e au concours de "Miss You Can Do It" (Miss tu peux le faire), Kayla a continué d'y croire et ça a finalement payé. Très déterminée, la fillette a réussi à convaincre l'association "Changing the Face of Beauty" ("Changer le visage de la beauté") de la recruter pour jouer les mini-modèles sur le catwalk. Entourée de 14 autres enfants, dont 4 également sujets à un handicap, Kayla avait des étoiles dans les yeux.

Sur Instagram, la pétillante petite fille a posté de nombreux clichés de l'événement, pas peu fière d'avoir réussi à marquer les esprits. Avec sa casquette vissée sur la tête et son sourire jusqu'aux oreilles, Kayla ne semble absolument pas intimidée par l'exercice. Très sociable, la fillette s'est même fait de nouvelles copines !

Il faut dire que la petite fille est très entourée par ses deux parents, Amy et Richard, qui l'ont toujours encouragée à suivre sa vocation. Interviewée par le Dailymail, sa mère raconte : "Kayla est très excitée, elle s'est beaucoup entraînée pour être prête le jour J. Elle adore Gap et l'industrie de la mode en général, elle voudrait être à la télé comme Taylor Swift".

Et la coquette fillette est déjà bien partie pour devenir célèbre, quand on voit la notoriété qu'elle a acquise en si peu de temps sur Instagram. Inconnue du grand public il y a seulement quelques jours, Kayla compte aujourd'hui des centaines de fans sur les réseaux sociaux. Très admiratifs du début de carrière de la fillette, ses followers sont nombreux à lui faire des compliments.

Consciente que sa démarche n'est pas forcément banale, Kayla n'oublie jamais de rappeler à ses supporters qu'ils peuvent eux aussi devenir leur propre héros. A chacune de ses publications, la fillette ajoute le hashtag #beyourownhero, pour encourager les autres à accomplir leurs rêves les plus fous.

Pour la fondatrice de "Changing the Face of Beauty", Katie Driscoll, la performance de ces petites filles pas comme les autres n'est pas passée inaperçue : "Les filles ont illuminé le défilé de leur présence ! Ce qui est formidable, c'est que chacun est reparti avec une nouvelle perception de ce qu'un handicap peut être".