Kristen Stewart annonce ses fiançailles avec sa partenaire (et on applaudit)

Kristen Stewart annonce ses fiançailles avec sa partenaire (et on applaudit)
Kristen Stewart annonce ses fiançailles avec sa partenaire (et on applaudit)
"On va se marier". Invitée à une émission de radio, l'actrice Kristen Stewart a annoncé ses fiançailles avec sa partenaire Dylan Meyer. Et l'enthousiasme était communicatif. Une prise de parole qui participe fièrement à la visibilisation lesbienne.
À lire aussi

Ce mardi 2 novembre, l'actrice américaine Kristen Stewart était au micro du Howard Stern Show, où elle a fait une déclaration géniale et quelque peu inattendue. "Nous allons nous marier, nous allons vraiment le faire", a lancé la jeune femme, qui partage la vie de la scénariste Dylan Meyer depuis plus de deux ans. "Je voulais être celle à qui on fait la demande, donc je crois que j'ai bien décrit ce que je voulais et elle a assuré. C'était vraiment mignon, elle a fait ça vraiment bien. On va se marier, ça arrive".

Adressant les stéréotypes genrés autour de la cérémonie et de la demande, elle a ajouté : "Il n'est pas acquis que ce soit moi. Vous voyez ce que je veux dire ? Avec deux filles, on ne sait jamais qui va remplir quel rôle de genre bizarre. On ne fait pas ça et on n'y pense pas en ces termes. Elle a juste saisi l'occasion et a fait en sorte que ça arrive. C'était tellement mignon."

Une visibilisation des relations lesbiennes nécessaire

Si Kristen Stewart s'exprime rarement à propos de sa vie privée, il y a deux ans, elle confiait déjà ses sentiments et sa sensation d'"évidence" pour sa future femme lors de la même émission. "La première fois que je lui ai dit que je l'aimais, il était très tard et on était dans une espèce de bar un peu pourri. Ses amis étaient là, puis ils sont partis et je lui ai juste dit : 'Punaise, je suis tellement amoureuse de toi'. Et c'était fait".

Par ailleurs, lors d'une interview pour InStyle en novembre dernier, l'actrice confiait les raisons qui l'avaient poussée à cacher sa vie privée.

"Même dans mes relations précédentes, qui étaient hétérosexuelles, nous faisions tout ce que nous pouvions pour ne pas être photographiés en train de faire des choses - des choses qui deviendraient non nôtres. Je pense donc que la pression supplémentaire liée à la représentation d'un groupe de personnes, à la représentation de l'homosexualité, n'était pas quelque chose que je comprenais alors. Ce n'est que maintenant que je peux le voir."

Une nouvelle qui nous réjouit d'autant plus qu'elle participe à la visibilisation de l'amour et des relations lesbiennes, trop peu nombreuses dans l'espace public - quand elles ne sont pas fétichisées, sexualisées ou discriminées.