La décision féministe de la patronne de Reddit : supprimer les négociations salariales

La PDG par intérim de Reddit Ellen Pao
La PDG par intérim de Reddit Ellen Pao
Parce que nombre d'études ont prouvé que les femmes étaient désavantagées quand elles négocient leur salaire à l'embauche, la PDG intérimaire du site Reddit, Ellen Pao, a pris une décision radicale : supprimer les négociations salariales des processus de recrutement.
A lire aussi
4 chouettes festivals féministes à booker
News essentielles
4 chouettes festivals féministes à booker

Supprimer les négociations salariales des processus d'embauche : c'est la solution radicale qu'a trouvée Ellen Pao pour permettre aux femmes de gagner autant que leurs homologues masculins.


Dans un entretien accordé au Wall Street Journal, l'actuelle PDG par intérim du site participatif Reddit explique avoir décidé de supprimer les négociations salariales lors des entretiens d'embauche car ces dernières sont presque toujours défavorables aux femmes.
"Les hommes négocient plus dur que les femmes et parfois les femmes sont pénalisées quand elles négocient, affirme Ellen Pao. Donc nous ne négocions plus avec les candidats dans notre processus de recrutement."


"Nous venons avec une offre que nous pensons juste, poursuit la PDG de Reddit. Si vous voulez plus de parts dans l'entreprise, on vous laissera échanger du salaire contre des parts, mais nous n'allons pas récompenser les gens qui sont de meilleurs négociateurs avec plus de compensation."

60% des femmes n'osent pas demander une augmentation

Si la décision prise par Ellen Pao peut sembler radicale, elle s'appuie pourtant sur des travaux scientifiques. En 2007, une étude avait ainsi montré que les femmes sont moins susceptibles que les hommes de négocier leur salaire. Un autre travail universitaire paru la même année affirmait quant à lui que les femmes étaient plus susceptibles d'être pénalisées lors des négociations salariales que les hommes.


"Les recherches prouvent de façon évident que les hommes négocient avec plus d'agressivité que les femmes, explique le professeur Adam Grant au site Mashable. Les données montrent aussi que lorsque les femmes négocient avec assurance, elles sont souvent pénalisées pour avoir violé les stéréotypes sexistes."


Un point de vue partagé par l'auteure de Les femmes valent-elles moins cher que les hommes ? (Éd. Belin) Annie Battle. Interviewée par Terrafemina en novembre dernier, elle avançait qu'aujourd'hui encore, "les femmes s'interrogent sur leurs capacités et n'abordent qu'avec difficulté la question de la rémunération, qu'elles négocient rarement. Pour les employeurs potentiels, elles sont souvent, et a priori, soupçonnées d'absentéisme et de refus de mobilité".


D'ailleurs, rappelle Annie Battle, 60% des femmes ne demandent pas d'augmentation. Pourtant, 75% d'entre elles ne sont pas satisfaites de leur rémunération.

Ellen Pao, pionnière féministe de la Silicon Valley

La décision prise par Ellen Pao de supprimer les négociations salariales n'arrive pas au hasard. Le 27 mars dernier, cette fervente partisane de l'égalité entre les femmes et les hommes a perdu le procès pour discrimination sexuelle qu'elle avait intenté contre le fonds d'investissement Kleiner Perkins Caufield and Byers. Très médiatisé, le bras de fer contre son ancien employeur s'est soldé par un échec pour Ellen Pao, les membres du jury ayant estimé qu'elle n'avait pas été victime de discrimination sexuelle lorsqu'elle s'était vue refuser une promotion, puis licencier en 2012.


Pour autant, le cas d'Ellen Pao semble avoir pour la première fois mis en lumière les discriminations raciales et sexuelles persistantes dans le milieu des nouvelles technologies, et notamment dans la Silicon Valley. "Si j'ai contribué à aplanir le terrain pour les femmes et les minorités dans le capital-risque, la bataille en valait la peine", a affirmé Ellen Pao à l'issue du procès.


La décision prise par la PDG de Reddit a au moins eu le mérite de faire réagir dans la très machiste Silicon Valley. Un groupe de femmes travaillant dans les nouvelles technologies n'a ainsi pas hésité à acheter une page entière de publicité dans un journal local pour la remercier.

Sur Twitter en revanche, les internautes se montrent en revanche plus partagés.