Les écolos sont plus heureux, c'est scientifiquement prouvé

Les écolos seraient plus heureux que les autres
Les écolos seraient plus heureux que les autres
Pour vivre heureux, devenons green ? C'est ce qu'une récente étude menée sur plusieurs continents rapporte aujourd'hui. De quoi se motiver à changer diamétralement son style de vie.
A lire aussi

Cultivez votre bonheur, mais cultivez-le dans un potager bio. Et surtout, pensez à trier vos déchets et à prendre des douches courtes, vous n'en serez que plus épanouie. Pourquoi ? Parce qu'à en croire une récente étude menée en partenariat par la marque Tetrapak et les Universités de Londres et de Tilburg en Nouvelle Zélande, adopter un mode de vie écolo, permet non seulement de protéger les ressources de la terre, mais aussi de se sentir beaucoup plus heureux.

Pour arriver à cette conclusion, les chercheurs ont lancé un challenge à 10 blogueuses partageant le même profil (elles sont toutes mamans) établies dans 5 pays différents (Etats-Unis, Brésil, Inde, France, Espagne). Durant 28 jours, elles ont dû radicalement changer leurs habitudes : faire des économies d'eau, acheter uniquement des produits frais et locaux, réutiliser bouteilles et récipients autant que possible, se rendre à vélo ou à pied au travail le plus souvent possible, et miser sur des emballages recyclables.

Devenir écolo rendrait plus heureux
Devenir écolo rendrait plus heureux

C'est quand le bonheur ?

Résultat, au bout d'une semaine seulement, les blogueuses avaient acquis ces nouveaux gestes écolo. Mieux, au terme des 28 jours du challenge, elles ont toutes affirmé que leur niveau de bonheur avait fortement augmenté.

Les chercheurs estiment : "Cela nous a encouragé et surpris de voir que 10 mamans très occupées par leur vie ont trouvé la motivation pour appliquer le concept du 'style de vie renouvelable' à leur propre vie et ainsi accroître leur niveau de bonheur. Les résultats de cette étude suggèrent que les barrières qui peuvent faire obstacle à l'adoption d'habitudes généralisées et respectueuses vis-à-vis de l'environnement peuvent être surmontées.

Notre travail montre que l'écart entre ce que ressentent les gens à propos de l'environnement et leurs véritables actions peut être ostensiblement réduit si on les incite à mettre en pratique ce qu'ils pensent déjà. De plus, leur expliquer que cela peut augmenter leur niveau de bonheur est forcément une perspective attrayante pour quiconque. Cette découverte peut donner une nouvelle raison aux gens de se montrer optimistes à propos du futur et de renouveler leur foi en eux-mêmes et dans les autres".

On s'y met ?