Les hommes préféreraient un joli cerveau à une forte poitrine

S'il vous regarde dans les yeux, méfiez-vous il est peut-être discrètement en train de jauger votre cerveau
S'il vous regarde dans les yeux, méfiez-vous il est peut-être discrètement en train de jauger votre cerveau
Gros seins ou gros cerveau, les hommes ont fait leur choix, et il semble que ce ne soit pas ce que l'on a dans le soutif qui compte !
A lire aussi

Ce que les hommes regardent en premier chez une femme ? Le cerveau bien sûr, à quoi pensiez-vous ! En effet, une partenaire intelligente deviendra, selon eux, plus facilement une mère responsable. Quant à notre poitrine et nos jambes, figurez-vous que ces messieurs n'y accorderaient finalement que peu d'intérêt...

Une tête bien pleine

Lorsqu'un homme est en quête de la femme de sa vie, l'intelligence prend le pas sur le physique. C'est la théorie élaborée par David Bainbridge, professeur de biologie et scientifique réputé de l'Université de Cambridge et relayée par le DailyMail. Il développe cette thèse en expliquant qu'un cerveau bien rempli donnera le sentiment à l'homme que la femme fera une mère responsable. L'éducation et le traitement inculqué au cours de son enfance entrera, de fait, également en ligne de compte. "Des enquêtes ont démontré maintes et maintes fois que l'intelligence est la première chose que les hommes recherchent chez leur future femme. Cela prouve qu'elle sera en mesure de d'élever correctement ses enfants et qu'elle a probablement bénéficié d'une bonne éducation."

Un physique symétrique

Sur l'aspect physique, le critère (souvent inconscient) qui prime chez nos hommes est la symétrie, attestant des gênes stables et de la bonne santé de la personne. Aussi, la poitrine, aussi opulente soit-elle, étant rarement symétrique, les hommes y portent finalement peu d'intérêt, du moins dans le cas d'un désir d'engagement. "La taille des seins n'a pas d'importance. Les fortes poitrines sont plus susceptibles d'être asymétriques et les hommes sont plus attirés par la symétrie" déclare le biologiste britannique. Idem pour les jambes. C'est bien qu'elles soient longues et fuselées mais la priorité, c'est surtout qu'elles soient droites et d'apparence "normales". La moindre irrégularité pourrait suggérer une maladie telle que le rachitisme.