Les princesses Disney s'attaquent au tabou des règles

Blanche-Neige et son petit accident
3 photos
Lancer le diaporama
L'artiste satirique Saint Hoax a représenté les princesses Disney avec des taches de sang au niveau de l'entrejambe pour briser le tabou qui pèse encore sur les règles.
A lire aussi
Arrêter le jeûne du Ramadan à cause de ses règles : encore un tabou
News essentielles
Arrêter le jeûne du Ramadan à cause de ses règles :...

Plus de la moitié de la population mondiale est directement concernée par les règles - et ce, depuis la nuit des temps. C'est l'une des choses les plus naturelles du monde, contre laquelle on ne peut pas grand chose et qui est généralement signe de bonne santé : un corps avec un utérus qui fonctionne normalement est menstrué à partir de la puberté, c'est un fait.

Et pourtant, les règles sont encore vues comme quelque chose de sale, d'impur, qui devrait rester secret et virtuellement invisible. On ne devrait pas en parler, pas les sentir, pas les toucher et surtout, surtout pas les voir. De nombreuses femmes sont encore isolées dans des huttes ou des pièces réservées à cet effet pendant leurs règles pour les isoler du reste du monde. Nombreux sont ceux qui croient encore qu'une personne menstruée peut avoir un effet négatif sur la nourriture, aussi. En bref : les règles sont encore source de honte et d'humiliation, et ça ne devrait pas être le cas.

Pour se positionner sur le sujet de façon créative, l'artiste satirique Saint-Hoax, originaire du Moyen-Orient, a posté une série de photos sur son compte Instagram dans lesquelles on voit trois princesses Disney avec une tache de sang au niveau de l'entrejambe. Les photos s'accompagnent toutes du même texte, une anecdote qui est arrivée à une amie de l'artiste et qui a motivé sa réaction :

"Une amie à moi a eu un rencard il y a deux semaines. Au milieu du dîner, elle s'est aperçue qu'elle avait eu une fuite qui avait laissé une tâche de sang sur sa jupe. Son prétendant a mal réagi, elle a senti qu'il était mal à l'aise. Lorsque la soirée s'est achevée, il lui a dit qu'il l'appelerait le lendemain...

Après être restée sans nouvelles de lui, elle était convaincue qu'il avait été révolé par l'incident. Elle lui a donc envoyé un texto d'excuses. Il a répondu "Comment je pourrais sortir avec une fille qui ne sait pas à quoi ressemble un tampon ?"

Ces princesses Disney ensanglantées représentent ma réaction à son histoire. Il y a beaucoup d'ignorance et de honte à ce sujet. Le fait qu'elle ait eu besoin de s'excuser pour quelque chose d'aussi naturel est plus effroyable qu'une tache de règles. Les filles ont leurs règles une fois par mois. Parfois ça tache. Passez à autre chose."

Un message malheureusement encore trop nécessaire et important qui vaut le coup d'être partagé et relayé, histoire qu'on en finisse une bonne fois pour toutes avec ce tabou qui fait encore tellement de mal à beaucoup de gens à travers le monde. On ne devrait jamais avoir honte d'une fonction corporelle à laquelle on ne peut rien.

On déploie déjà suffisamment d'efforts pour contenir tout ça et vivre cette période de la façon la plus discrète possible - et c'est souvent très difficile - alors la moindre des choses serait de ne pas nous humilier lorsqu'on a le malheur de vivre un petit accident.

Au contraire, dans ces moments-là, on aurait bien besoin de dédramatiser la chose, d'en rire, et de réaliser à quel point ce n'est pas grave et que le regard des gens sur nous ne change pas pour autant.