Ligue des Champions 2015 : le PSG qualifié pour la demi-finale !

Avec le PSG, rêvons plus grande
Avec le PSG, rêvons plus grande
On a eu peur, on a vibré, on a espéré et finalement on y est ! Le PSG est bel et bien qualifié demi-finale de la Ligue des Champions ! Prochaine étape : le match retour pour une finale et brandir, peut-être, la coupe aux grande oreilles.
A lire aussi

Non, vous ne rêvez pas. Certes, vous vous êtes couchée hier démoralisée, le coeur en berne, un homme dévasté à votre côté, prêt à en finir, regardant d'un oeil torve l'écran et ses joueurs torse poil retournant au vestiaire. " Pour Paris, le rêve s'arrête là ", ont même déclaré sentencieusement les enthousiasmants journalistes sportifs de canal + alors que Pierre Ménès distribuait les mauvaises notes et demandait, déjà, la tête des coupables (Cabaye, Cavani et Van Der Wiel, pour ne pas les citer). Eliminé le PSG ?

Celui-ci, oui. Adieu Zlatan, Marco, Salvatore, Edinson et tutti quanti. Enfin, adieu... A samedi, quoi, au Parc contre Lille. Chouette, youpi et welcome back au championnat. Mais alors quoi ? Aurions-nous menti en annonçant la qualification du club ?

Eh bien non ! Car sachez-le, l'équipe féminine (oui madame) du Paris saint-Germain est pour sa part déjà en demi-finale de la compétition, et en très bonne voie pour une qualification en finale. Samedi dernier, les filles ont ainsi battu 2 à 0 le Wolfsbourg (club allemand vainqueur de la compétition l'an passé) et sont à bloc pour le match retour qui aura lieu dimanche prochain. A l'issue du match aller, Farid Benstiti, leur entraîneur, a déclaré : "On n'en attendait pas tant, 2-0 à l'extérieur c'est un très bon résultat. Les filles ont fait plus que ce que je n'attendais d'elles. Il faudra toutefois se méfier au match retour, car Wolfsbourg est une équipe à l'aise à l'extérieur. Je suis persuadé qu'on ne va pas se faire avoir, on va être solide. "

C'est ça, solide...

Pour la petite histoire, et alors que nous nous morfondons depuis 22 ans (et la victoire de l'OM) chez les messieurs, côté "cramponnettes", l'Olympique Lyonnais a remporté la compétition en 2011 et 2012. Quant au filles du PSG, elles pourraient bien bouter les Allemandes hors de la compétition, et remporter ce trophée qui échappa à leurs homologues masculins hier soir.

Alors, le rêve, il est fini ? Que nenni.

Ici c'est ? Paris !

Rêvons plus GRANDE...