Mais au fait, à quoi sert la petite poche qui se trouve dans les culottes ?

Mais au fait, à quoi sert la petite poche qui se trouve dans nos culottes ?
Mais au fait, à quoi sert la petite poche qui se trouve dans nos culottes ?
Dans chaque sous-vêtement, on retrouve ce bout de tissu, généralement en coton, logé au niveau de la vulve. Hygiène, confort, compartiment à tampons... Mais à quoi sert-il, exactement ?
A lire aussi

Qu'elles soient composées de dentelle, de matière synthétique ou de coton, nos culottes sont toutes munies d'un détail auquel on ne fait pas vraiment attention : une petite poche qui fait barrière entre notre peau et le tissu extérieur. Son nom ? Le gousset. Et sa fonctionnalité, très importante, ne va pas vraiment vous étonner.

Généralement conçu en coton, il permet un meilleur confort et une hygiène irréprochable. Car voilà : le matériau, particulièrement respirant, absorbe l'humidité ou les pertes plus facilement que d'autres moins naturels, et réduit les risques d'infections ou de mycoses vaginales en tout genre. Utile, qu'on se le dise.

Selon Dre Shirin Lakhani, médecin esthétique et experte en santé intime, le bout de tissu est même indispensable.

Hygiène et respirabilité

"Lorsque nous nous promenons toute la journée dans la même paire de culottes, notre corps produit de la sueur et de l'humidité au fur et à mesure, qui peuvent ensuite être piégées dans nos sous-vêtements - les bactéries contenues dans notre sueur peuvent être absorbées par les sous-vêtements qui sont ensuite maintenus contre les zones intimes telles que la vulve et l'anus, provoquant une accumulation", décrit-elle auprès de Glamour UK.

La soignante poursuit : "Cette accumulation de sueur peut également altérer le PH naturel du vagin, ce qui peut augmenter la probabilité d'affections telles que la vaginose bactérienne, les mycoses vaginales et les infections urinaires. Les levures et les bactéries se développent dans les endroits humides et sombres, et certains matériaux de sous-vêtements peuvent créer cet environnement humide, surtout s'il n'y a pas de doublure pour protéger le vagin."

Alors, que regarder lorsque l'on achète de la lingerie ? Eh bien, d'après Dre Lakahni, "il faut rechercher la respirabilité - les matériaux comme le lycra et le nylon ne laissent absolument pas le vagin respirer, et même si vous ne risquez pas à 100 % de contracter une infection en portant des sous-vêtements fabriqués dans ces matériaux, il est préférable de les éviter pour réduire les risques."

De quoi nous guider lors de nos prochaines sessions shoppings.