Maman au Moyen Âge et maman d'aujourd'hui : ce qui a vraiment changé

Découvrez la vie d'une jeune maman et de ses enfants durant l'ère médiévale
Découvrez la vie d'une jeune maman et de ses enfants durant l'ère médiévale
Le nombre d'enfants, les prénoms en vogue, les jouets, l'alimentation, les vêtements, l'éducation, découvrez les différences mais aussi les similitudes entres les modes de vie des mères à l'époque médiévale et celles du XXIème siècle.
A lire aussi

Le nombre d'enfants

- Mariées entre 13 et 16 ans, les mamans de l'époque concevaient entre 8 à 10 enfants.

- Aujourd'hui, les femmes ont leur premier enfant à 28 ans en moyenne et font rarement plus de deux enfants.

Les prénoms en vogue

- Au Moyen Âge, les mères baptisaient volontiers Aliénor, Blanche, Eulalie ou Jeanne leurs fillettes et Arthur, Barthélémy ou Gauthier lorsqu'elles avaient un garçon.

- Quelques siècles plus tard, Arthur a toujours la cote (dans le top 20 des prénoms les plus donnés en France) tout comme Jeanne. Il existe toujours quelques Aliénor et Barthélémy mais en 2015, le top des prénoms les plus donnés par les mamans se compose de Louise, Emma, Léo et Gabriel.

L'allaitement

- Durant l'ère médiévale, les mères allaitent jusqu'aux deux ou trois ans de l'enfant, partout y compris en public, et à l'époque, ça ne semblait choquer personne. Chez les plus riches, ce sont les nourrices qui allaitaient les enfants. Et pour l'anecdote, on choisissait la nourrice en fonction de sa ressemblance physique et morale avec la mère car on pensait que le lait continuait à façonner les traits physiques et psychiques de l'enfant. Les mamans utilisaient également des biberons, mais au lieu des marques actuelles proposant des composants anti-colique et des tétines imitant la forme du sein, on se contentait de pseudo biberons en terre cuite.

- De nos jours, les mères qui ont choisi d'allaiter nourrissent leur bébé au sein environ 4 mois. Le lait en poudre et le chauffe-biberon prennent ensuite la relève.

Le babycook

- Aujourd'hui, la plupart des parents ne jurent que par le Babycook, ce génialissime petit appareil qui se charge de mixer vos viandes et légumes pour offrir de délicieuses mixtures à vos bambins édentés.

- La précieuse machine n'existait hélas pas encore au Moyen-Âge, les mères étaient donc contraintes de pré-mastiquer les aliments avant de les refiler à leurs enfants. Appétissant, non ?

Les jouets

- Les petites têtes blondes du Moyen-Âge nées avec une cuillère en or dans la bouche ne manquaient pas de jouets. Et la plupart rappellent même ceux d'aujourd'hui : trotteurs et youpalas médiévaux, costumes de chevaliers, chevaux de bois, dînette, instruments de musique, poupées sculptées... Les mères les moins fortunées s'arrangeaient pour fabriquer des poupées en chiffon, de la dînette en argile et des osselets à leurs enfants.

- Les enfants du XXIème siècle utilisent toujours des trotteurs et des youpalas (un tantinet plus modernes cependant) et adorent toujours autant se déguiser, jouer à la dînette et à la poupée. Finalement, les écrans tactiles ne font pas tout !

Voici à quoi ressemblait un youpala du Moyen Âge
Voici à quoi ressemblait un youpala du Moyen Âge

Les câlins

Au Moyen Âge, les riches mamans s'offraient les services de "berceresses", chargées comme leur nom l'indique, de bercer les bébés à la place des mamans. Aujourd'hui, elles existent encore mais on les appelle plus généralement des "nounous".

Couchage et portage

Certes, le berceau n'était pas ensuite convertible en lit d'enfant, mais les bébés dormaient dans de jolis couffins en osier que l'on s'arrache encore aujourd'hui. Il arrivait même aux mamans de transporter le couffin sur leur tête. Quant aux mères médiévales les plus modernes, elles se promenaient avec leur enfant lové dans un porte-bébé en tissu ou... en bois. Niveau confort, il y avait encore un peu de boulot !

Le porte bébé dernier cri du Moyen Âge
Le porte bébé dernier cri du Moyen Âge

Les bonnes manières

Comme elles le font encore aujourd'hui, les mères d'antan apprenaient à leurs bambins quelques règles de bonnes manières. Si certaines sont toujours d'actu : "Ne pas mettre ses coudes sur la table", "Se tenir correctement", d'autres le sont un peu moins : "Ne pas cracher par terre", "Ne pas piquer la nourriture des autres"... Tout compte fait, elles sont toujours au goût du jour pour certains enfants !

L'hygiène

- Il y a quelques années encore, on lavait son bébé tous les jours. A présent, laver un nouveau-né tous les deux jours serait suffisant, compte tenu du fait qu'il se salit peu et est changé et nettoyé plusieurs fois par jour.

- Au Moyen Âge, la crasse était un gage de protection pour l'enfant. On veillait donc scrupuleusement à le nettoyer le moins possible. Et quand le pauvre enfant avait enfin droit d'être changé, c'était à l'aide d'huile ou de beurre...

Les vêtements

- Au XIIIème siècle, on ne s'embarrassait pas de bodies, couches, pyjamas et combi-pilote. Le bébé était enveloppé dans un lange de lin ou de chanvre (selon les finances du ménage) puis ficelé par des bandelettes. L'hiver, un drap de laine faisait office de manteau. Passé le cap des un an, une robe unisexe, fendue des deux côtés, habillait tous les enfants jusqu'à leurs 7 ans. Et pas de sous-vêtement en-dessous ce qui leur permettait de faire leurs besoins sans (trop ?) se salir.

Voici comment on changé un bébé au Moyen Âge