Buzz
Maya Hawke ("Stranger Things") évoque l'avortement de sa mère Uma Thurman
Publié le 8 juillet 2022 à 17:58
Par Louise Col
Dans une interview touchante, l'actrice de "Stranger Things" Maya Hawke aborde l'IVG à laquelle a eu recours sa mère pendant sa jeunesse. Sans cette intervention, la jeune femme affirme qu'elle n'aurait pas existé.
Maya Hawke à la première de "Stranger Things" saison 4, 2022 Maya Hawke à la première de "Stranger Things" saison 4, 2022© Abaca
La suite après la publicité

"La vie de mes deux parents aurait totalement déraillé si [ma mère] n'avait pas eu accès à des soins de santé sûrs et légaux - des soins fondamentaux", a expliqué Maya Hawke, fille d'Uma Thurman et Ethan Hawke, lors de son apparition sur le plateau du Tonight Show, mardi 5 juillet.

C'est simple, affirme-t-elle, si l'actrice de Kill Bill n'avait pas décidé de se faire avorter à la fin de son adolescence, la jeune fille "n'existerait pas". Des propos qu'elle a tenus quelques jours après la révocation de l'arrêt Roe v. Wade par la Cour suprême des Etats-Unis, pour souligner son opposition à cette décision bouleversante.

En septembre dernier, Uma Thurman avait elle aussi évoqué cet événement dans une tribune pour le Washington Post, alors que le Texas votait une loi limitant strictement l'accès à l'IVG. Un "magnifique essai" intitulé "La loi texane sur l'avortement est une crise des droits de l'homme pour les femmes américaines", auquel sa fille a rendu hommage face caméra.

La "décision la plus difficile de sa vie"

Au fil de ses lignes, la célèbre actrice hollywoodienne expliquait ainsi qu'elle a été "accidentellement fécondée par un homme beaucoup plus âgé" à la fin de son adolescence. Elle poursuit en précisant que sa décision d'avorter a été son "secret le plus sombre" et la "décision la plus difficile de sa vie", mais que si elle ne l'avait pas fait, elle n'aurait pas eu l'occasion de "grandir et de devenir la mère qu'elle est aujourd'hui".

De son côté, Maya Hawke a déploré ce mardi 5 juillet le fait que les conséquences toucheront principalement les femmes les moins privilégiées, quand les personnes aisées "pourront toujours se faire avorter". Et de conclure, visiblement émue : "Tant de gens, à cause du jugement de cette semaine, ne pourront pas seulement poursuivre leurs rêves, mais perdront leur vie et ne seront pas en sécurité." Une réalité tragique et effrayante, qui plonge l'Amérique dans un cauchemar éveillé.

Mots clés
Buzz News essentielles IVG
Sur le même thème
"Ne pas devenir mère n'est pas un échec !" : Natoo se confie sans filtre sur le désir de maternité play_circle
Société
"Ne pas devenir mère n'est pas un échec !" : Natoo se confie sans filtre sur le désir de maternité
27 mai 2024
"Négligence médicale", "honte !" : Sandrine Bonnaire accuse un Ehpad de la mort de sa mère, une enquête est lancée
Politique
"Négligence médicale", "honte !" : Sandrine Bonnaire accuse un Ehpad de la mort de sa mère, une enquête est lancée
30 mai 2024
Les articles similaires
"Il m'a dit : Pardon !" : Anne Parillaud se confie sur Alain Delon et sa "violence" play_circle
Buzz
"Il m'a dit : Pardon !" : Anne Parillaud se confie sur Alain Delon et sa "violence"
23 avril 2024
Claire Chazal sera-t-elle notre future Ministre de la Culture ? play_circle
Buzz
Claire Chazal sera-t-elle notre future Ministre de la Culture ?
29 avril 2024
Dernières actualités
"J'ai fait une fausse couche" : Eve Angeli brise un tabou et se confie sur "le choc" de sa vie
Santé
"J'ai fait une fausse couche" : Eve Angeli brise un tabou et se confie sur "le choc" de sa vie
10 juillet 2024
Et si Sandrine Rousseau était la future présidente de l'Assemblée Nationale ? play_circle
Société
Et si Sandrine Rousseau était la future présidente de l'Assemblée Nationale ?
9 juillet 2024
Dernières news