Mon enfant pleure avant d'aller à l'école : je fais quoi ?

Mon enfant pleure pour aller à l'école : je fais quoi ?
Mon enfant pleure pour aller à l'école : je fais quoi ?
Quand un enfant entre en petite section de maternelle, il lui faut souvent un temps d'adaptation pour vivre cette nouvelle aventure avec sérénité. Le vôtre pleure chaque matin avant d'emprunter le chemin de l'école ? Voici quelques conseils pour le rassurer.
A lire aussi
Mon enfant ne veut plus faire la sieste : je fais quoi ?
News essentielles
Mon enfant ne veut plus faire la sieste : je fais quoi ?

"Je ne veux pas y aller, je veux rester avec toi", vous supplie votre enfant entre deux crises de larmes alors que vous essayez de l'emmener à l'école. Cette scène matinale vous semble familière ? Pas de panique, vous n'êtes pas les seuls parents à devoir gérer ce genre de crise. A fortiori si votre bambin n'a encore jamais mis les pieds à l'école. Voici quelques conseils pour l'apaiser.

Que faire s'il pleure les premiers jours ?

Angoisse de la séparation, appréhension de l'inconnu... Votre enfant a mille raisons de considérer ses premiers jours d'école comme une véritable épreuve. La première chose à faire consiste donc à le rassurer, en lui expliquant qu'il n'a rien à craindre. Donnez-lui des repères en lui fournissant un maximum d'informations sur le déroulé de ses journées. N'hésitez pas non plus à lui présenter l'école comme une aventure très amusante et excitante. Dites-lui qu'il pourra rencontrer d'autres enfants et se faire plein de nouveaux copains, qu'il pourra faire des jeux, apprendre de nouvelles choses etc. Les premiers jours, restez à ses côtés le plus longtemps possible afin que la séparation se fasse en douceur. Vous pouvez même l'accompagner jusque dans la salle de classe, si vous estimez cela nécessaire.


Que faire s'il ne se calme pas après plusieurs semaines ?

Votre enfant peut mettre plus de temps que les autres à s'acclimater. Chaque enfant évolue à son propre rythme et le comparer aux autres en lui disant : "Regarde, ton ami Thomas ne pleure pas, lui", n'est certainement pas la bonne attitude à adopter. Si les larmes continuent après quelques jours, il peut être bénéfique de prendre rendez-vous avec son instituteur ou son institutrice afin de lui exposer le problème. L'idée est que l'enseignant lui accorde de l'attention, le rassure et fasse en sorte que votre enfant s'intègre auprès de ses nouveaux petits camarades. Si l'école de votre enfant dispose de psychologues scolaires, n'hésitez pas à les solliciter.

Que faire s'il ne veut soudainement plus aller à l'école ?

À l'instar du petit Prince George qui a récemment exprimé son souhait de ne plus aller à l'école, votre enfant se met soudainement à pleurer à l'idée de se rendre à l'école. Pourtant, les premiers jours semblaient s'être bien déroulé. Dans ce cas, il est préférable de prendre rendez-vous sans tarder avec le personnel de l'école et d'essayer de comprendre pourquoi votre enfant réagit ainsi.

Il se peut aussi que votre enfant souffre de phobie scolaire. Ce phénomène touche environ 1% à 3% des enfants et adolescents, de la maternelle au lycée (bien qu'elle concerne principalement les adolescents) et se traduit par une peur- plus ou moins intense- d'aller à l'école. Mais, comme nous l'a expliqué Béatrice Copper-Royer, psychologue spécialisée dans l'enfance et l'adolescence, le caractère anxiogène de l'école n'est pas le seul facteur responsable d'une phobie scolaire. "Il y a derrière cela un trouble anxieux, une angoisse de la séparation, et il faut souvent rechercher les causes profondes dans le contexte familial", alerte la psy.

Si la situation ne s'améliore pas rapidement, il est donc recommandé de faire appel à un spécialiste comme un pédopsychiatre afin de pouvoir aider votre enfant le mieux possible.