Nathalie Kosciusko-Morizet : les raisons de la rupture du couple NKM et Jean-Pierre Philippe

Nathalie Kosciusko-Morizet, candidate aux primaires du parti Les Républicain
2 photos
Lancer le diaporama
La candidate aux primaires de la droite pour l'élection présidentielle s'est séparée en début d'année de son mari depuis presque 20 ans, Jean-Pierre Philippe.
A lire aussi
Voici la principale raison pour laquelle les couples se séparent (selon un expert)
News essentielles
Voici la principale raison pour laquelle les couples se...

Au mois de mars dernier, Nathalie Kosciusko-Morizet dévoilait dans le magazine Elle son divorce avec Jean-Pierre Philippe. "J'ai divorcé il y a trois jours, je viens d'enlever mon alliance", confiait-elle. L'ancienne ministre de Nicolas Sarkozy avait rencontré son mari dans les années 90 à Varsovie. A l'époque, la jeune stagiaire tombait sous le charme du conseiller à l'ambassade de France. Ensemble, ils ont deux fils : Paul-Elie, 10 ans, et Louis-Abel, 6 ans.

La politique a-t-elle eu raison de leur couple ?

Si malgré son emploi du temps, NKM fait tout pour accompagner ses enfants à l'école le matin, la politique a fini par avoir eu raison de son couple. L'une à droite, l'autre à gauche, jusque-là pourtant leurs opinions divergentes les avaient renforcées. En 2003, Jean-Pierre Philippe abandonne sa carrière politique pour devenir professeur au Conservatoire national des arts et métiers. Mais, malgré un amour profond, leurs divergences les éloignent peu à peu. "Nos désac­cords sont assez fréquents. Par exemple sur les ques­tions de sécu­rité. Toutes les mesures limi­ta­tives de liberté me hérissent, alors que Natha­lie n'a pas de problème avec ça", confiait Jean-Pierre Philippe en interview à Paris Match.

Les dossiers