Pourquoi les papas célèbres fautent-ils avec la nounou ?

Ben Affleck et ses enfants après le "nannygate"
Ben Affleck et ses enfants après le "nannygate"
Dans cette photo : Ben Affleck
Après Ethan Hawke, Jude Law et Ben Affleck, c'est au tour de Gavin Rossdale d'être dans la tourmente après avoir trompé Gwen Stefani avec la nounou. Mais pourquoi les hommes célèbres tombent-ils dans les bras de la femme qui garde leurs enfants ? On s'est penché sur la question.
A lire aussi

Oubliez les Marilyn et autre Angelina Jolie. Aujourd'hui, celles qui risquent de faire éclater les couples de stars que l'on envie ne sont ni actrices, ni chanteuses, ni cover girls. Évoluant dans l'ombre, elles exercent un métier sans strass ni paillettes, mais qui leur permet de côtoyer les célébrités dans leur intimité. Jusqu'à, parfois, être à l'origine des "différends irréconciliables" qui signent la fin d'un mariage de stars. Leur profession ? Nounou.
Ethan Hawke, Jude Law, Arnold Schwarzenegger... Tous ont un jour fricoté avec la jeune femme qui gardait leurs bambins. Depuis 2003, date à laquelle Ethan Hawke divorce d'Uma Thurman pour se mettre en couple Ryan Shawhughes, l'ex-nounou de ses deux enfants - et qu'il a fini par épouser -, il ne se passe pas une année sans qu'un power couple d'Hollywood éclate sous l'effet d'un nannygate.

2015 a d'ailleurs été une année particulièrement fructueuse en matière de tromperies avec la baby-sitter. Cet été, c'est Ben Affleck qui aurait succombé au charme de Christine Ouzounian, qui gardait les deux enfants que la star de Gone Girl a eu avec Jennifer Garner. Les deux acteurs sont désormais en instance de divorce.

Bis repetita cet automne avec Gwen Stefani. Mariée depuis 2002 avec Gavin Rossdale, la chanteuse de No Doubt aurait selon US Weekly appris que son mari la trompait avec la nounou depuis près de trois ans.

Choisir la nounou, une solution de facilité ?

Face à ces nannygates à répétition, une question nous taraude : mais pourquoi les papas célèbres finissent-ils immanquablement par tromper leur (magnifique) épouse avec la femme qui emmène leurs enfants au parc ?
Interrogée par le blog Women in the World hébergé par le New York Times, Dana Weiser, professeure en études de la famille et du développement humain à l'Université du Texas a sa petite idée. "Lorsque deux personnes entament une relation, elles ont tendance à se rapprocher d'individus avec qui ils entretiennent une relation de proximité. Avoir des interactions répétées avec certaines personnes, et avoir l'opportunité de les voir souvent crée un contexte propice au début d'une relation", explique Dana Weiser.

Cela signifie-t-il qu'en couchant pour la baby-sitter, Ben Affleck ou Jude Law céderaient en quelque sort à la facilité en "craquant" pour celle qu'ils voient tous les jours ? C'est plus complexe que ça, analyse Dana Weiser. "Lorsque nous nous penchons sur ces relations entamées avec les femmes de ménage et les nounous, c'est parce qu'il s'agit de personnes vraiment là. En tant que célébrités, ils sentent qu'ils peuvent leur faire davantage confiance qu'à une femme rencontrée au hasard dans un club et qui s'empresserait de vendre leur histoire aux tabloïds."

Bien sûr, la dynamique du pouvoir entre aussi très probablement en jeu dans toute relation que commencent les stars avec la baby-sitter de leurs enfants. Parce qu'ils sont riches et (relativement) puissants, ils sont persuadés qu'une nounou plus habituée aux sorties d'école qu'aux red carpets ne pourra résister à leur proposition. Et la plupart du temps, ils ont raison. "Une étude montre d'ailleurs que les hommes et les femmes se sentant puissants ont tendance à être plus infidèles que les autres", poursuit la chercheuse.

Une façon d'"assouvir leurs pulsions polygames"

Également interviewé par Women in the world, Lawrence Joseph, psychothérapeuthe et professeur à l'Université Adelphi à New York, livre pour sa part une toute explication. Pour lui, si les célébrités ont tendance à fauter tromper leur compagne, c'est parce qu'ils cèdent à leurs "tendances polygames". "C'est tout simplement la tendance chez les mâles alpha de monopoliser les femelles (sic) pour augmenter leur taux de reproduction", affirme-t-il.

Toutefois, ajoute le psychothérapeute, seuls les mâles les plus "narcissiques" auraient tendance à fauter avec la nounou. "C'est une forme d'exploitation, comme dans toute situation où un employeur masculin peut abuser de son pouvoir pour obtenir des relations sexuelles d'une femme salariée. Je pense que le passage à l'acte est important et que, même si tous les hommes ont comme fantasme sexuel de coucher avec la baby-sitter, tous les hommes ne franchissent pas le pas."

Plus d'actu sur : Les nouveaux papas

Paternité : Don't forget dads, le compte Instagram qui célèbre les papas
Au Danemark, une campagne encourage les papas à prendre un congé parental
Ce papa a fait écrire la petite souris à son fils (et la lettre est géniale)
Les dossiers