Pourquoi vous devez conserver les dents de lait de votre enfant

Pourquoi vous devez conserver les dents de lait de votre enfant
Pourquoi vous devez conserver les dents de lait de votre enfant
Et on vous l'annonce tout de suite, ce n'est pas uniquement pour permettre à la petite souris de passer.
A lire aussi
Pourquoi Anne Hathaway a arrêté de boire depuis qu'elle a un enfant
News essentielles
Pourquoi Anne Hathaway a arrêté de boire depuis qu'elle a...

Perdre ses dents de lait est bien souvent source de joie pour en enfant. En effet, la douleur est amoindrie par l'excitation du passage prochain de la petite souris venant déposer un sou sous l'oreiller du petit édenté pendant qu'il dormira. Mais que faire ensuite de ladite dent ? La déposer dans un écrin avec les autres comme le font certains parents ou bien la balancer à la poubelle, comme font les autres, déculpabilisés par le fait qu'il est inutile ne conserver toute une mâchoire – car votre petit ange ne va pas en perdre qu'une seule - dans une boîte alors que notre bambin est en train de se concocter une nouvelle dentition flambant neuve ?Pourtant, d'après les scientifiques, conserver les dents de lait de notre chérubin pourrait bien lui sauver un jour la vie même après plusieurs années.

En effet, une étude menée en 2003 et publiée par le National Institute of Dental and Craniofacial Research montre que les dents de bébé contiennent des cellules souches pouvant être utilisées pour développer des cellules et des tissus de remplacement. Ces cellules souches présentes dans la pulpe dentaire pourraient donc aider dans le traitement de diverses maladies comme une dégénérescence de la rétine, des lésions de la moelle épinière, des accidents vasculaires cérébraux et mêmes des brûlures importantes.

Un processus de conservation onéreux

Cependant, pour que les cellules souches contenues dans les dents de lait soient utilisables, elles doivent être préservées dans des banques de stockage. Un processus de conservation identique à celui du cordon ombilical des nouveau-nés conservé, après accord des jeunes mamans, dans de plus en plus de maternités, car ils contiennent une importante concentration de cellules souches.

Mais la conservation des cellules souches dentaires a un coût : "il faudrait compter entre 1 600 et 2 500 euros pour un stockage d'une durée de 20 ans" comme le rapporte le site dynamiquedentaire .

Un processus dispendieux et non-autorisé, pour l'heure, en France, même si des laboratoires Suisses et Britanniques le pratiquent.