Quand une école renvoie chez elle une petite fille de 6 ans sans son pantalon

Quand une école renvoie chez elle une petite fille de 6 ans sans son pantalon
Quand une école renvoie chez elle une petite fille de 6 ans sans son pantalon
Une école primaire américaine a cru bon de renvoyer chez elle une petite fille de 6 ans sans son pantalon. Choqués, les parents ont engagé un avocat.
A lire aussi

Pointée du doigt, moquée, humiliée... parce qu'elle n'a pas pu se retenir d'uriner, une petite fille américaine de 6 ans a été renvoyée chez elle sans pantalon et a vécu un véritable enfer dans le bus scolaire qui la ramenait. C'est son père, un certain Raymond McCurdy, qui l'a finalement récupérée en larmes à la sortie du bus. Interrogés par une chaîne de télévision locale, les parents ont expliqué que l'infirmière a cru bon de donner à leur fille une culotte propre mais pas de pantalon de rechange.

La raison invoquée ? Le t-shirt qu'elle portait pouvait très bien passer pour une robe. Un argument aussi absurde qu'incompréhensible puisque la longueur du t-shirt violait le code vestimentaire de cette école élémentaire de Floride qui demande à ce que la longueur des shorts, jupes et robes ne dépasse pas les dix centimètres au-dessus du genou. Le t-shirt que portait la fillette étant beaucoup trop court, l'école a donc violé elle-même son propre règlement.

"L'école doit s'excuser. Ils ont humilié ma fille"

D'après Raymon McCurdy, sa fille a levé plusieurs fois la main pour demander à aller aux toilettes mais on lui a répondu qu'elle devait patienter. Mais comme l'explique ce papa déboussolé. "Elle a des problèmes de santé. Quand elle doit y aller, elle doit y aller". Des problèmes de santé. De son côté, la maman estime que les responsables de l'établissement n'ont pas rempli leur travail : "Il y a quatre contacts d'urgence notés sur le carnet de ma fille. Décrochez votre téléphone et appelez-nous. Nous viendrons la chercher tout de suite".

Choqués mais bien décidés à ne pas se laisser faire, les parents ont d'ores et déjà engagé un avocat. "L'école doit s'excuser. Ils ont humilié ma fille", a estimé la mère à la télévision.