Draguer dans la vraie vie, c'est tendance et féministe

Going Renegade : le mouvement de drague qui replace la spontanéité en haut des tendances
Going Renegade : le mouvement de drague qui replace la spontanéité en haut des tendances
Adieu les applis de rencontre, bonjour la vraie vie. A force de traîner sur Tinder on en aurait oublié la façon la plus facile de trouver quelqu'un : en l'abordant. Petite remise à niveau.
A lire aussi
Le top Tess Holliday révèle à quoi ressemble la "vraie vie" de maman
News essentielles
Le top Tess Holliday révèle à quoi ressemble la "vraie...

Comment fait-on pour rencontrer quelqu'un ? Depuis plusieurs années, le sport préféré des célibataires s'est réduit à passer un doigt sur un écran pour faire défiler un catalogue de rendez-vous potentiels. Tinder, Happn, Bumble, Once, on pourrait lister une petite dizaine d'applis de rencontre, mais le principe reste le même : un minimum d'effort pour un maximum de résultats immédiats.

Enfin en apparence.

Si on regarde autour de nous, à part cette amie qui connaît quelqu'un qui connaît un couple qui s'est marié après s'être rencontré en ligne, le bilan est désastreux. Le truc qui nous fait le plus flipper, c'est surtout qu'on a complètement perdu l'habitude de draguer dans la vie réelle.

En même temps, la barrière de l'écran reste tellement rassurante - on peut réfléchir à quoi répondre tranquillement, du fond de notre lit, et surtout ne pas avoir à éconduire un gros lourd bourré en face à face. Mais on perd en spontanéité. Et à force d'être les yeux rivés sur notre téléphone H24, on laisse aussi passer des occasions qui ne se reproduiront pas, et qui aurait pu aboutir à du concret sans intermédiaire digital.

La rébellion ? Draguer dans le monde réel

Pour la coach en relations amoureuses Hayley Quinn, fervente adepte et créatrice du Going Renegade (se rebeller, en français), il faut non seulement se détacher de ces habitudes virtuelles mais surtout ne pas rester planter là à attendre que la personne que l'on mate du fond du bar vienne nous parler. "Comment imaginez-vous que quelque chose puisse se passer si vous voyez un mec mignon et que vous regardez votre téléphone ou vos chaussures ?". En d'autres termes : foncez !

Car l'égalité marche aussi par la drague. La journaliste Fiona Schmidt l'indique d'ailleurs dans une de ses chroniques : "Les hommes doivent apprendre à se laisser draguer et les femmes à draguer", et Hayley Quinn va dans le même sens : "De nos jours, les rencontres sont largement perçues à travers le regard masculin. Pendant que les hommes 'jouent' lorsqu'ils draguent ou fréquentent des femmes, ces dernières devraient se contenter de suivre 'les règles'. Ce qui est ridicule, désuet, démodé, et anti-féministe."

Elle ajoute pour celles qui l'auraient oublié (on est aussi passées par là), que l'on n'a pas besoin "d'un homme pour se sentir comblée. Il s'agit avant tout de faire des rencontres ce qu'elles devraient être - un moment de plaisir et d'amusement."

La marche à suivre quand on a perdu la main ? "Visibilité, regard, proximité", promet Hayley Quinn. Trouver une excuse pour entamer la conversation et laisser les choses se faire naturellement.

Alors la prochaine fois que vous sortez entre potes et que la personne debout à côté du comptoir vous plaît, n'attendez plus et posez-lui une question bateau. Ça finira peut-être au lit, pour une nuit, pour un temps ou pour la vie.