Slow cosmétique : faut-il adopter des produits de beauté 100 % naturels ?

Une toute nouvelle enquête vient de mettre en exergue quelques propriétés chimiques inquiétantes contenues dans nos produits de beauté. Et si on passait à la Slow Cosmétique ?
A lire aussi
Je me sens submergée : comment adopter le "slow down" pour revivre
News essentielles
Je me sens submergée : comment adopter le "slow down"...

Vous avez adopté la tendance du Low-Poo par peur de fragiliser votre cuir chevelu ? Et bien, il va peut-être vous falloir faire pareil avec le reste de votre routine beauté...

Depuis quelques années, les associations de consommateurs sont de plus en plus nombreuses à alerter leurs lecteurs sur les dangers de certains produits cosmétiques. Le magazine 60 millions de consommateurs vient de publier une enquête choc sur le sujet ce jeudi 24 septembre, après avoir testé 93 produits cosmétiques. Crèmes, gels douches, après-rasages, démaquillants, tout y est passé et le résultat est édifiant. Au total, un produit sur deux (48 sur 93) serait mauvais pour notre santé. Un chiffre impressionnant, qui s'explique par la présence de nombreux parfums, colorants, conservateurs dangereux (phétoxyethanol, parabène), composants allergisants (methylisothiazolinone, methylchloroisothiazolinone) et agents tensio-actifs irritants. Bref, que des bonnes choses quoi !

Des substances cancérigènes

Et pour s'y retrouver, ce n'est pas la peine de compter sur le prix ou sur une marque en particulier pour vous aiguiller. Dans le lot, des enseignes de tous les bords sont concernées, à l'image de L'Occitane ou encore de Biotherm.

Selon l'Institut National de la Consommation, même le dentifrice serait concerné ! Après de multiples examens, les chercheurs ont par exemple constaté la présence de triclosan dans les tubes Colgate. Le nom de cette substance chimique ne vous dit peut-être rien et pourtant elle préoccupe la communauté scientifique depuis déjà quelques années. Mélangé à l'eau du robinet (ce qui arrive fréquemment quand on se brosse les dents !), le tricoslan serait susceptible de produire du chloroforme (très cancérigène) et d'être contaminé par des dioxines (perturbateurs endocriniens).

En gros,c'est super dangereux pour la santé et ça bousille le système hormonal et immunitaire.

Passer à la slow cosmétique

Pour éviter de s'exposer à ce type de produits nocifs, il serait donc impératif de bien lire la composition. Autre alternative de plus en plus populaire : passer à la "slow cosmétique".

Parce que chaque problème a sa solution, le site Slow-cosmetique.com s'est à son tour penché sur la question, afin d'établir une liste de marques 100% fiables. En tout, 27 d'entre elles sont passées sur le grill cette année, pour tenter d'obtenir le fameux label (19 ont réussi l'épreuve). Le site a déjà répertorié 85 enseignes dignes de confiance depuis 2013. Plus besoin de vous embêter avec les étiquettes, connectez-vous et vous serez servi.

Pour votre information, chacune de ces marques propose des formules réellement écologiques (aucune substance pétrochimique, plastique ni synthétique) et ce n'est pas tout. L'association est également exigeante sur les techniques de marketing employées, qui doivent impérativement être éthiques et transparentes. Idem pour le rapport qualité/prix, raisonnable histoire de pas ruiner le consommateur. Avec ses 80 critères de sélection drastiques, on peut faire confiance à Slow-cosmetique.com les yeux fermés !

Plus d'actu sur : Beauté bio et naturelle

Lèvres gercées : 5 recettes de grand-mère pour réparer les lèvres gercées
Acné : 3 astuces naturelles pour se débarrasser de ses boutons
La recette DIY du déo bio qui marche vraiment