Pourquoi la Spice Girl Mel C ne parle jamais de régime devant sa fille

Pourquoi la Spice Girl Mel C ne parle jamais de régime devant sa fille
Pourquoi la Spice Girl Mel C ne parle jamais de régime devant sa fille
La membre du girl gang le plus célèbre de la planète a avoué ne jamais parler de régime à son enfant. Une décision qu'elle a prise en réaction aux troubles alimentaires dont elle était atteinte plus jeune.
A lire aussi

Les troubles alimentaires sont une maladie destructrice dont les symptômes agissent aussi bien physiquement que psychologiquement. Et ça, Melanie Chisholm, alias Mel C des Spice Girls, ne le sait que trop bien. L'ancienne membre du groupe britannique - qui s'est reformé pour une tournée cet été, sans Victoria Beckham - en a souffert pendant des années. Aujourd'hui maman d'une petite fille de 10 ans prénommée Scarlet, et sortie d'affaire d'un point de vue médical, elle est particulièrement à l'écoute du bon développement de son enfant. Et très soucieuse en ce qui concerne son alimentation et sa relation avec son corps.

Lors d'un entretien avec Women's Health, elle révèle ainsi que Scarlet, à quelques années de l'adolescence, commence à faire de plus en plus attention à son apparence, ce qui a poussé Mel C à redoubler d'efforts pour la protéger. "Je n'ai jamais permis aux gens de parler de régime alimentaire dans notre maison", a-t-elle déclaré. "Scarlet a maintenant 10 ans et je commence à remarquer qu'elle est plus consciente de son corps, mais je pense que l'un des avantages d'avoir souffert d'un trouble alimentaire est que je suis aussi très consciente de la façon dont je parle avec elle." Et avoue, en ce qui concerne le physique, utiliser un langage extrêmement positif autour de sa fille.

La maternité comme clé d'acceptation de soi

Durant les années 90, période faste des Spice Girls, si les réseaux sociaux n'existent pas, les tabloïds se chargent toutefois de commenter la plastique et l'allure des stars. Mel C explique ainsi que c'est ce manège insidieux qui est à l'origine de son obsession avec le sport et son problème de sous-alimentation. Elle veut à tout prix avoir le contrôle sur son corps, ne pas prendre un gramme, tout ça à cause de mots "dégoûtants" qu'on eu certain·es journalistes à son sujet.

Au fil des années, et alors que le groupe s'éloigne des projecteurs, elle reprend confiance en elle. Et puis, elle tombe enceinte et réalise à quel point son corps est puissant. La maternité la rend davantage respectueuse de ce dont il est capable, peu importe sa forme ou sa taille. "J'étais déjà sur une voie beaucoup plus positive avec mon corps, mais après avoir fait un bébé et avoir accouché, je me suis dit que tout ça c'était grâce à moi et à lui. Je me suis dit 'wow'", livre-t-elle. Aujourd'hui, elle est apaisée, et prête à transmettre ces valeurs à sa fille.