Un enfant heureux sera plus épanoui en couple

Le secret d'un amour heureux
Le secret d'un amour heureux
Et si le bonheur de notre couple ne se jouait pas simplement maintenant mais au cours de notre enfance ? C'est l'hypothèse soulevée par des chercheurs américains.
A lire aussi

Peut-on vraiment décider d'être heureux en ménage ? Il semblerait que malgré tous nos efforts, la situation soit parfois déjà jouée d'avance d'après une récente étude publiée dans Psychological Science. En effet, tout se jouerait durant l'enfance. Et pour résumer, grandir dans un foyer aimant et rassurant multiplierait nos chances d'avoir une relation amoureuse épanouie une fois à l'âge adulte et de la préserver même jusqu'à la fin de nos jours.

Cette étude longitudinale menée par des chercheurs de la Harvard Medical School durant six décennies a permis de découvrir que "les influences des expériences vécues durant notre enfance sont toujours présentes, même quand les gens atteignent 80 ans, elles prédisent leur seuil de bonheur et s'ils seront encore mariés quand ils seront octogénaires". Selon le chercheur Robert Waldinger qui s'est confié dans un communiqué : "Une enfance heureuse favorise une meilleure gestion des émotions et des relations interpersonnelles à la quarantaine, et ces compétences prédisent la tenue et la sécurité du mariage jusqu'en fin de vie."

Enfance heureuse, relations heureuses

Robert Waldinger et Marc Shulz, professeurs au Bryn Mawr College en Pennsylvanie, ont analysé les données de 81 hommes ayant participé à une très longue étude étendue sur 78 ans afin d'étudier le développement des adultes. Tous les participants ont été soumis à des entrevues au cours de leur adolescence, à l'âge adulte, et quand ils atteignaient entre 70 et 80 ans.

Le bonheur du couple lié à notre enfance
Le bonheur du couple lié à notre enfance

Les chercheurs ont examiné les données recueillies lorsque les participants étaient adolescents afin d'établir dans quel type d'environnement familial ils avaient grandi.

Lorsque ces derniers atteignaient entre 45 et 60 ans, il leur a été demandé quels obstacles ils avaient eu à surmonter au cours de leur vie, que ce soit au travail, en amour ou au niveau de leur santé. Les chercheurs ont alors évalué la capacité des participants à gérer leurs émotions en réponse à ces obstacles de la vie.

Les participants ont été interrogés à nouveau alors qu'ils étaient septuagénaires, voire octogénaires. L'objet de cette étude portait essentiellement sur leur lien d'attachement à leur partenaire actuel. Ils ont été invités à parler de leur mariage et de l'état de leur union avec leur partenaire (complicité, soutien dans le couple). Ces entrevues ont fourni des données permettant d'établir une évaluation globale du sentiment d'attachement qui unissait les personnes sondées à leur partenaire.

Or, les résultats ont montré que les participants ayant grandi au sein d'un milieu familial stimulant et épanouissant étaient plus susceptibles d'avoir des relations stables plus tard, en partie parce qu'ils étaient plus habiles à réguler leurs émotions en entrant dans la quarantaine.

Cette étude ainsi que la précédente montrent donc clairement que la qualité de notre environnement familial durant l'enfance peut avoir un réel impact "sur le bien-être, l'accomplissement et la réussite d'une relation tout au long de la vie", conclut l'étude.