Monde
Un membre de Daech exécute sa propre mère sur la place publique
Publié le 12 janvier 2016 à 15:04
Par Marie Chaumière
Un jeune soldat de Daech a abattu sa mère qui tentait de le convaincre de quitter les rangs de l'organisation terroriste devant une foule de gens à Raqqa.
Un djihadiste de Daech a exécuté sa propre mère à Raqqa Un djihadiste de Daech a exécuté sa propre mère à Raqqa© Getty Images
La suite après la publicité

D'après le groupe d'activistes "Raqqa est massacrée en silence", un membre de l'Etat islamique a franchi un degré de plus dans l'horreur ces derniers jours en assassinant sa propre mère à la demande de l'organisation terroriste. Cette information glaçante a depuis été confirmée par l'Observatoire syrien des droits de l'homme.

Ali Saqr al-Qasema, un djihadiste de 20 ans, aurait abattu d'une balle dans la tête sa mère Lena al-Qasem au milieu d'une foule de gens après l'avoir accusée d'"apostasie", soit d'avoir renoncé publiquement à la religion islamique. Cette accusation très grave, qui est synonyme de condamnation à mort dans certains pays, est instrumentalisée par l'organisation terroriste pour justifier le meurtre de toute personne ne soutenant pas son action.

Plus précisément, Lena al-Qasem a été accusée "d'avoir incité son fils à quitter les rangs de l'Etat islamique et à s'enfuir ensemble à l'extérieur de Raqqa", d'après l'Observatoire syrien des droits de l'homme.

Cette femme âgée, selon les sources officielles, d'une quarantaine d'années et travaillant comme postière avait fait le trajet reliant les villes de Tabaqa et de Raqqa, le fief de l'Etat islamique depuis sa prise en 2014, afin de supplier son fils de déserter l'armée de Daech et de la suivre. Elle craignait en effet qu'il ne perde la vie dans les bombardements fréquents de la ville par la coalition conduite par les Etats-Unis, qui ont déjà fait de nombreuses victimes au sein de l'état-major de Daech.

Loin de se laisser convaincre, le jeune homme, qui a appartenu successivement aux modérés de l'Armée syrienne libre (ASL) et au Front Al-Nosra, branche syrienne d'Al-Qaïda, avant de rejoindre l'organisation terroriste, a informé ses supérieurs du comportement de sa mère, qui a donc été arrêtée et condamnée à mort pour apostasie. Dans leur extrême perversion, ses chefs ont ensuite ordonné à Ali Saqr al-Qasem d'exécuter lui-même cette sentence en place publique. C'est ainsi que le jeune homme a assassiné sa propre mère devant des centaines de gens.

Mots clés
Monde Société News essentielles
Sur le même thème
"Négligence médicale", "honte !" : Sandrine Bonnaire accuse un Ehpad de la mort de sa mère, une enquête est lancée
Politique
"Négligence médicale", "honte !" : Sandrine Bonnaire accuse un Ehpad de la mort de sa mère, une enquête est lancée
30 mai 2024
"La place des femmes est à la maison" : cette équipe indigène de softball féminin a défié le machisme au Mexique
cinéma
"La place des femmes est à la maison" : cette équipe indigène de softball féminin a défié le machisme au Mexique
2 juin 2024
Les articles similaires
Violences conjugales : pourquoi "l'affaire Kendji" est bien plus qu'un fait divers "people" play_circle
Société
Violences conjugales : pourquoi "l'affaire Kendji" est bien plus qu'un fait divers "people"
26 avril 2024
"Maigrissime !" : Joyce Jonathan dit tout sur le fléau de l'anorexie play_circle
Société
"Maigrissime !" : Joyce Jonathan dit tout sur le fléau de l'anorexie
18 janvier 2024
Dernières actualités
"J'ai fait une fausse couche" : Eve Angeli brise un tabou et se confie sur "le choc" de sa vie
Santé
"J'ai fait une fausse couche" : Eve Angeli brise un tabou et se confie sur "le choc" de sa vie
10 juillet 2024
Et si Sandrine Rousseau était la future présidente de l'Assemblée Nationale ? play_circle
Société
Et si Sandrine Rousseau était la future présidente de l'Assemblée Nationale ?
9 juillet 2024
Dernières news