Une compagnie aérienne va peser les voyageurs avant l'embarquement

La compagnie aérienne Uzbekistan Airways a décidé de peser ses passagers avant l'embarquement...
La compagnie aérienne Uzbekistan Airways a décidé de peser ses passagers avant l'embarquement...
La compagnie aérienne Uzbekistan Airways vient de relancer le débat autour des passagers en surpoids. Si elle ne ne demande pour l'instant pas à ses clients enrobés payer plus cher, elle vient pourtant d'annoncer son intention de peser ses voyageurs avant l'embarquement...
A lire aussi

Depuis plusieurs années, de nombreuses compagnies aériennes songent à mettre en place un système de prix plus élevés pour les passagers en surpoids ou obèses. Une idée qui fait scandale dans de nombreux pays, comme aux États-Unis où près desdeux tiers de la population est en surpoids. Si certains faits divers relatés dans la presse ont déjà fait état de voyageurs forcés de payer deux sièges au lieu d'un, aucune compagnie au monde, à l'exception de la minuscule Samoa Air, n'avait encore osé mettre en place un système de pesée avant l'embarcation. Et bien c'est aujourd'hui chose faite, puisque Uzbekistan Airways a publié un communiqué officiel le 7 août 2015, annonçant la mise en place d'une politique pour le moins curieuse...

Une mesure de " sécurité "

Il y a quelques jours, la compagnie aérienne a en effet annoncé à ses futurs usagers qu'ils seront désormais contraints de passer par la case balance avant d'embarquer :

Uzbekistan Airways demande à ses passagers de se soumettre à une pesée réglementaire avant d'embarquer...
Uzbekistan Airways demande à ses passagers de se soumettre à une pesée réglementaire avant d'embarquer...

"Uzbekistan Airways vous informe que le processus habituel d'embarquement comprendra désormais une pesée, afin de déterminer le poids du passager moyen et de son bagage à main. En accord avec la réglementation de l'International Air Transport Association (IATA), les compagnies aériennes sont obligées de prêter une attention toute particulière aux procédures de contrôle concernant le poids des voyageurs en possession d'un bagage à main, pour sécuriser un maximum le vol. Après avoir passé les formalités de base, nous vous suggérons donc de vous soumettre à une pesée grâce à une balance spécialement mise en place dans la zone de départ."

Dans son communiqué, Uzbekistan Airways précise donc que cette disposition n'est pas une obligation. Mais la compagnie aérienne rattachée au gouvernement autoritaire du dictateur Islom Karimov, ne serait-elle pas plutôt en train de mettre discrètement en place une politique de prix en fonction du poids ?

Samoa Air et le prix au poids

Il faut dire que le problème n'est pas nouveau. Depuis de nombreuses années déjà, le poids est devenu la préoccupation centrale des compagnies mais également des constructeurs aériens, qui cherchent toujours plus de solutions pour alléger l'appareil et augmenter le nombre de places. Beaucoup de faits divers humiliants ont d'ailleurs été relatés sur le web ces dernières années. En 2013, la compagnie British Airways avait par exemple été pointée du doigt pour avoir sorti un jeune français obèse de l'avion qui devait le ramener de Chicago à Paris.

Histoire de ne pas s'embarrasser avec ce genre de bad buzz, la petite compagnie Samoa Air a décidé d'imposer à ses passagers un prix du billet en fonction de leur poids la même année. Une mesure qui n'a finalement pas eu l'air de choquer tant que ça les usagers, qui sont majoritairement originaires de l'archipel où près de 80% de la population est aujourd'hui en surpoids.