Dans quels pays d'Europe pourra-t-on voyager cet été ?

Dans quels pays d'Europe pourra-t-on voyager cet été ? (plage de Costa da Caparica, à Lisbonne).
Dans quels pays d'Europe pourra-t-on voyager cet été ? (plage de Costa da Caparica, à Lisbonne).
La question taraude les potentiel·le·s vacancier·e·s : où partir en vacances cet été en Europe ? L'Union européenne vient d'en annoncer plus quant à la possibilité de se déplacer à l'intérieur de l'espace Schengen, et le Portugal d'obtenir le label "Safe Travels". Du progrès.
A lire aussi

Le flou s'éclaircit-il enfin ? Alors que le président Emmanuel Macron donnera certainement davantage de précisions à ce sujet lors de son allocution, dimanche 14 juin à 20 heures, l'Union européenne a statué sur certains points concernant les déplacements au sein des Etats-membres. Ou plutôt, recommandé de lever toutes les restrictions de voyage au sein de l'UE et de l'espace Schengen dès le 15 juin, ainsi que de rouvrir les frontières extérieures de l'UE aux voyageurs des Balkans occidentaux, dès le 1er juillet, rapporte l'AFP. La décision reviendra à chaque gouvernement.

Seulement voilà, chaque gouvernement ne loge pas tous ses voisins à la même enseigne. L'Italie par exemple, pays d'Europe le plus touché par la crise sanitaire, a rouvert ses frontières au 3 juin. A Chypre, les pistes voient à nouveau atterrir des avions provenant de 19 pays depuis le 9 juin. Pour ce qui est de l'Autriche, la frontière sera à nouveau rouverte avec l'Italie le 16 juin, et les contrôles avec 31 pays seront levés (sauf pour la Suède, le Royaume-Uni, le Portugal et l'Espagne).

La Grèce ouvrira quant à elle ses frontières aux Français dès le 15 juin. Entre le 15 juin et le 1er juillet, les voyageurs venus de Paris et d'Ile-de-France, région très touchée par le coronavirus, seront soumis à une quatorzaine. A partir du 1er juillet, des tests aléatoires seront effectués sur les touristes arrivant sur le territoire.

Sur les plages d'Ibiza, en Espagne.
Sur les plages d'Ibiza, en Espagne.

Côté Espagne, rien n'est moins sûr. Si la "prévision reste le 1er juillet" pour une levée des contrôles aux frontières, le pays n'a pas encore annoncé de date ferme. Ce 11 juin, la France a quant à elle répété qu'elle maintiendrait des restrictions de circulation à sa frontière avec l'Espagne, et ce jusqu'au 21 juin, en réciprocité des mesures similaires imposées par Madrid, détaille l'AFP. La suite dimanche, avec plus de précisions de la part du président de la République.

"Safe Travels" au Portugal

Là où il fera bon voyager cet été en revanche, et sans aucun doute, c'est au Portugal. Le pays est le premier (et seul pour le moment) à avoir obtenu le label "Safe Travels", décerné par le World Travel & Tourism Council (WTTC), qui "permet aux voyageurs de reconnaître les gouvernements et les entreprises du monde entier qui ont adopté des protocoles standardisés en matière de santé et d'hygiène, afin que les consommateurs puissent voyager en toute sécurité une fois les restrictions levées."

Une distinction qui vise à rassurer les touristes, précise Courrier International, et à garantir la sûreté du pays sanitairement parlant à celles et ceux qui souhaiteraient y passer leurs vacances. Le pouvoir local rappelle notamment que le label "Clean & Safe", lancé par l'exécutif dès le 24 avril, vient la renforcer, puisqu'il assure le respect des mesures d'hygiène strictes dans de nombreux établissements (hôtels, restaurants, compagnies aériennes, aéroports...). Le Portugal est d'ailleurs beaucoup moins touché par le Covid-19 que d'autres pays de l'Union européenne, avec 1455 décès et 33 592 cas positifs recensés.

En attendant que le reste de l'Europe établisse un planning clair de réouverture aux voyageur·se·s, on peut donc envisager une découverte du Portugal. Ou alors saisir l'occasion pour explorer la France, en train de préférence, afin d'éviter un maximum la pollution qu'engendre un trajet en avion.