Violences conjugales : se dessiner un point noir sur la main pour alerter

Un point noir sur la paume pour lutter contre les violences conjugales.
Un point noir sur la paume pour lutter contre les violences conjugales.
Une ancienne victime de violences conjugales a lancé un mouvement pour permettre aux personnes concernées d'alerter leur entourage sans se mettre en danger, à l'aide d'un petit point noir sur la main.
A lire aussi
Golden Globes : les actrices vêtues de noir contre les violences faites aux femmes
News essentielles
Golden Globes : les actrices vêtues de noir contre les...

Lorsqu'on est victime de violences conjugales, il est souvent difficile d'en parler, de dénoncer, d'agir activement pour se sortir d'une situation infernale. La peur des représailles est souvent trop forte, et la honte qui entoure encore malheureusement les victimes ne fait rien pour arranger les choses.

Une ancienne victime anglaise, mère de deux enfants et aujourd'hui sortie de son enfer, pense avoir trouvé un début de solution. Elle a donc lancé la campagne Black Dot, dont le concept est très simple : plutôt que de prendre la parole, d'utiliser des mots pour signaler leur détresse, les victimes n'ont qu'à se dessiner un petit point noir sur la paume de la main pour informer leurs interlocuteurs de leur situation.

Une vidéo partagée sur la page Facebook de la campagne.

La créatrice de la campagne, qui souhaite rester anonyme, s'est confiée sur le site Netmums pour expliquer sa démarche :

"J'étais dans une relation abusive pendant cinq ans et je n'en suis sortie que quand j'ai été gravement agressée par mon ex, et le père de mes enfants, au point de craindre pour ma vie. Je ne veux pas que d'autres femmes en arrivent là - ou au-delà.

Mon ex n'était pas toujours avec moi et j'avais souvent l'opportunité d'en parler à quelqu'un, mais je ne l'ai jamais fait. J'ai répété mille fois ce que j'allais dire dans ma tête - mais les mots ne sortaient jamais.

C'est pour ça que j'ai décidé de lancer cette campagne. Je me suis dit que toutes les femmes avaient un eyeliner ou du mascara et que si la police ou des travailleurs sociaux venaient chez elles, elles pouvaient aller aux toilettes, dessiner ce point noir, montrer leur paume à l'une des personnes présentes et l'effacer simplement en se frottant la main.

C'est une façon de demander de l'aide sans verbaliser ce qui se passe, une chose que j'ai eu beaucoup de mal à faire jusqu'à ce que mes blessures parlent d'elles-mêmes.

Ce n'est pas la solution parfaite, mais si ça aide ne serait-ce qu'une femme, ça en aura voulu la peine."

Et effectivement, il semblerait que cette solution ait été la bonne pour au moins quelques personnes. Depuis le lancement de la campagne, elle a reçu dix emails de victimes témoignant de leur expérience, lui annonçant qu'elles étaient désormais saines et sauves grâce à la technique du point noir qui leur avait permis de s'exprimer sans mots. Femmes et hommes victimes de violences domestiques ont témoigné sur sa page (anonymement) pour raconter comment cette campagne les a sauvés, eux et leurs enfants.

D'autres s'inquiètent de voir une telle opération mettre en danger plus de gens qu'elle n'en sauve - ce qui a poussé sa créatrice à rappeler que la sécurité passait avant tout et que cette solution n'était évidemment pas la solution idéale, mais peut-être une porte de sortie pour certaines personnes.

"Le but de cette campagne est de permettre aux victimes de dessiner un point sur leur main en présence d'une personne en qui elles ont confiance pour lancer une conversation sur le sujet, pour que cette porte puisse être ouverte et qu'une aide professionnelle puisse être considérée.

C'est une idée un peu originale, qui permet d'ouvrir les yeux et les oreilles des gens sur ce qui se passe dans des relations abusives. Cette idée vient d'une ancienne victime de violences conjugales.

Aucun professionnel n'a été informé de cette campagne, ni de ce qu'elle symbolise ou signifie.

(...)

Cette solution n'aidera pas tout le monde, mais permettra peut-être aux gens de comprendre ce que sont les violences conjugales, comment ça affecte les gens et comment trouver de l'aide.

Et, plus important, la sécurité passe avant tout. Si vous voyez un point noir ou qu'une personne vient vous demander de l'aide, emmenez-la si possible dans un endroit sécurisé et mettez-les en contact avec des professionnels. Les interventions et le soutien ne devrait venir que de professionnels."

Rappelons également qu'une relation abusive ne se définit pas seulement par la présence de violences physiques, mais également par des formes de harcèlement moral et psychologique, injures, mauvais traitements, chantage financier ou sexuel. Si vous vous trouvez dans une relation abusive, n'hésitez pas à appeler Violences Conjugales Info au 3919 (numéro vert).