Fermeture : après Megaupload, c’est au tour d’Allostreaming

Fermeture : après Megaupload, c’est au tour d’Allostreaming
Fermeture : après Megaupload, c’est au tour d’Allostreaming
Dans cette photo : Nicolas Sarkozy
Coup dur pour les amateurs de streaming en ligne puisqu’après la fermeture de Megaupload et Megavideo, c’est le site Allostreaming qui annonce sa fermeture aujourd’hui. Des fermetures qui vont dans le sens de la loi Hadopi et des dernières déclarations de Nicolas Sarkozy au sujet du téléchargement et du streaming. La fin d’une ère ?
A lire aussi
La loi Veil : 35 ans après, c’est compliqué
femmes
La loi Veil : 35 ans après, c’est compliqué

« Nous sommes autant déçus que vous mais des dizaines de sites avec un service similaire et une communauté encore plus active existent toujours ; il suffit juste de faire une simple recherche sur un moteur de recherche de votre choix » explique les administrateurs du site Allostreaming qui a annoncé officiellement sa fermeture jeudi dernier.

Les raisons de ce choix ? Tout simplement les différentes actions en justice contre le site de streaming qui ont finalement eu raison de la motivation de ses administrateurs. Et on peut le comprendre. Comme ils l’expliquent, cette fermeture est « principalement due au déréférencement de notre site par les moteurs de recherches (Google, Yahoo!, Bing) mais aussi par la pression exercée par les ayants droit sur les fournisseurs d'accès pour bloquer le site ».

Est-ce la fin de l’ère du streaming illégal sur Internet ? Après la fermeture assez brutale du site Megaupload, la question se pose effectivement.

VOIR AUSSI

Megaupload fermé par le FBI, une réouverture bientôt ?

Streaming : Le cinéma veut interdire les sites AlloMovie, AlloShare et AlloShowTv

Piratage : Hadopi entre dans sa troisième phase

Keynote Apple : iBooks 2 & iBooks Author, des nouveautés dédiées au livre