Affaire Nabilla : une parodie sous forme de jeu

Affaire Nabilla : une parodie sous forme de jeu
Affaire Nabilla : une parodie sous forme de jeu
Dans cette photo : Thomas Vergara
Les déboires judiciaires de Nabilla continuent de faire parler la toile. Alors que la jeune femme « reste en prison pour le moment », des internautes ont eu l'idée de donner à l'affaire un tournant ludique en créant un jeu vidéo, Nabilla Prison Boobs. La parodie revient sur la nuit du drame dans les moindres détails.
A lire aussi
"Grosse ou enceinte", le jeu télé qui choque les Néerlandais
News essentielles
"Grosse ou enceinte", le jeu télé qui choque les...


A l'origine de la plaisanterie, deux internautes bien décidés à multiplier les « vidéos parodiques sur l'actu au format jeu vidéo ». Les Pixel Twins ont ainsi imaginé un trailer délirant retraçant la récente affaire Nabilla dans une version « 8 bit ».

Dans la droite ligne de la tendance rétro gaming, la parodie reprend tous les codes des anciennes consoles de jeu : graphismes sommaires, musique au format midi, niveaux de difficulté, boss final... Au centre de l'histoire, Nabilla, forcément armée d'un couteau, tente de défendre différentes versions de la nuit du drame face à la police.

On retrouve ici tous les éléments relatifs à l'affaire qui a conduit Thomas Vergara à l'hôpital : cocaïne, interrogatoire, sans oublier la présence de Cyril Hanouna et les nombreux clins d'oeil aux références de la starlette numérisée, dont une pause shopping.

L'idée de Nabilla Prison Boobs serait née « en regardant les publicités avant la projection d'Interstellar », a confié l'un des créateurs de la vidéo au Figaro. Et l'internaute d'affirmer avoir « effectué tout un travail pour éviter, au nom de la parodie, de trop s'éloigner des faits ».

Le véritable jeu vidéo verra-t-il le jour ? Ses inventeurs ne l'excluent pas, et semblent se réjouir du succès rencontré par leur parodie. « Ce n'est pas notre objectif premier mais pourquoi pas. Si le public insiste et nous soutient dans notre démarche, nous mettrons les choses en œuvre sérieusement », promettent-ils.