Zoe Sugg : qui est cette YouTubeuse qui a détrôné J.K. Rowling ?

Zoe Sugg : qui est cette YouTubeuse qui a détrôné J.K. Rowling ?
Zoe Sugg : qui est cette YouTubeuse qui a détrôné J.K. Rowling ?
Elle s’appelle Zoe Sugg, elle est YouTubeuse, ou "vlogueuse" pour les intimes. A 24 ans, ce petit bout de femme vient de pulvériser les records de ventes en Angleterre avec son premier roman. En faisant mieux que l'auteure d'Harry Potter, J.K Rowling, la star des tutos beauté fait le buzz.
A lire aussi


Il y a un avenir après YouTube. Alors qu’en France, le chouchou des ados Norman Thavaud vient de se lancer dans un one-man show, en Angleterre, c’est la jeune YouTubeuse Zoe Sugg alias Zoella qui vit actuellement un rêve éveillé. En 2009, cette brunette anglaise avait lancé sa propre chaîne sur la plateforme vidéo. En se mettant en scène dans des tutos beauté, elle devient vite un modèle à suivre pour des légions de jeunes filles.

Aujourd’hui, Zoella, c’est 6,6 millions d’abonnés sur YouTube, 2,6 millions sur Twitter, 3,5 millions sur Instagram, et près de 2 millions sur Facebook. Plutôt pas mal pour une « vlogueuse » (blogueuse spécialisée dans la vidéo) qui n’a même pas encore soufflé ses 25 bougies. Mais qu’est-ce que pulvériser les « vues » sur YouTube quand on peut mettre K.O une certaine J.K Rowling en librairie ?


Avec son premier roman « Girl Online », destiné à un public jeunes adultes, Zoe Sugg est le carton surprise de cet automne en Grande-Bretagne. Sorti le 25 novembre dernier, son livre s’est déjà écoulé à 80 000 exemplaires. Lors de la première semaine, elle fait ainsi mieux que la maman d’Harry Potter, ou encore Dan Brown (Da Vinci Code) et E.L James (Fifty Shades of Grey). Un parcours digne d’un conte de fées. Parmi ses millions de fans, la vlogueuse compte ainsi la fille de Tom Weldon, directeur de la prestigieuse maison d’édition Penguin Random House, qui n’a pas hésité à pousser son papa à signer son idole.

Girl Online : couverture du livre de Zoe Sugg

Une véritable businesswoman

Alors que les droits de « Girl Online » ont déjà été vendus dans 25 langues, Zoe Sugg tente de garder les pieds sur terre. Sur Twitter, elle s’est ainsi dite « époustouflée » avant de confier qu’elle avait « presque envie de pleurer ». Pourtant, la jeune femme n’en est pas à son premier succès. En septembre dernier, elle avait ainsi lancé sa première ligne de produits de beauté sur le site Feel Unique. Résultat ? La plupart des produits étaient sold-out en seulement quelques minutes. Une popularité qui ne faiblit pas et qui lui a permis de remporter un prix lors des derniers Nickelodeon Kid’s Choice Awards ou encore de se retrouver sur la liste des blogueurs les plus influents du Telegraph et de Vogue UK. Récemment encore, Zoella faisait parler d’elle en intégrant l’équipe d’artistes recrutés par Bob Geldof pour son Band Aid 30. Elle a donc pu chanter aux côtés de Coldplay, Bono de U2 ou encore One Direction. Un conte de fées, on vous dit !

L'avènement des vlogueuses

Si la vie de Zoe Sugg peut faire rêver, c’est loin d’être un cas isolé. Michelle Phan, Américaine de 25 ans, est la star, sinon la pionnière, des vlogueuses beauté. Sur YouTube, elle réunit plus d’accros que Taylor Swift et on raconte qu’elle aurait empoché 5 millions de dollars en 2013. Il y a aussi Blair Fowler, dont la chaîne Juicustar07 réunit 1,7 millions d’abonnés. Des photos dans Teen Vogue, une ligne de cosmétiques, une autre d’accessoires pour smartphones… une vraie businesswoman et seulement 21 ans au compteur.

Comme les blogueuses avant elles, ces jeunes femmes ont tout compris de l’utilisation du web. Si leur première source de revenu reste les « clics » sur leurs vidéos, le placement de produits affole aussi leurs comptes en banque. Utiliser un certain rouge à lèvres d’une certaine marque peut ainsi rapporter entre 7 000 et 11 000 euros. Et comme Zoella, il n’est également pas rare qu’elles finissent par sortir leur propre ligne de cosmétiques. Michelle Phan possède ainsi sa gamme baptisée Em-Cosmetics (en partenariat avec L’Oréal) et est également égérie Lancôme. On pense également à Bethany Mota, 19 ans, près de 8 millions d’abonnés sur YouTube, et créatrice d’une ligne de fringues pour ados distribuée chez Aéropostale.

Les blogueuses toujours au top

Mais que l’on se rassure, cette nouvelle façon de se mettre en scène est loin de faire de l’ombre aux blogueuses pures et dures. Le mois dernier, la petite frenchie Betty Autier (Le Blog de Betty) racontait ainsi au magazine Paulette qu’elle pouvait gagner entre 300 000 et 500 000 euros par an. Depuis le lancement de son blog en 2007, la star du net s’est associée à différentes marques, et surtout, elle a signé avec la célèbre agence de mannequins IMG Models. Plus discrète sur son salaire, Garance Doré touche pourtant les sommets. 281 000 abonnés sur Twitter, un blog qui cartonne et une vie de rêve à New York, la Corse de 39 ans n’a rien à envier à ses petites sœurs les vlogueuses. Qu’on se le dise, les stars des beauty et fashion sphères 2.0 ont encore de beaux jours devant elles.

Zoella - Tuto beauté spécial festival