Petit Journal : Cécile Duflot en guerre contre Yann Barthès

La ministre du logement, Cécile Duflot, invitée de l'émission « Arrêt sur image » sur France 5, a accusé le Petit Journal de tromperie. Elle remet en cause le système du programme dans son ensemble et dénonce un procédé manipulateur à l'égard du public et des invités.
A lire aussi


Cécile Duflot n’aime pas du tout le Petit Journal de Yann Barthès et elle le fait savoir. Invitée de l’émission « Arrêt sur image » le mercredi 31 octobre sur France 5, elle a dévoilé le fond de sa pensée sur le programme de Canal+ diffusé après « Les guignols de l'info ». Elle a notamment dénoncé une émission manipulatrice.

En guise d’exemple, elle est revenue sur un voyage récent à Copenhague, pour lequel elle avait pris le train à l’aller et l’avion au retour, fait « parfaitement assumé et même publié dans un journal ». Mais les équipes du Petit Journal « avaient une caméra cachée à la gare pour découvrir qu’il n’y avait pas d’horaires (lui) permettant de faire le 13 heures de France 2 le dimanche en partant le samedi soir. Il n’y avait pas besoin de faire une caméra cachée. C’était vraiment malhonnête et pour le coup, ça (lui) a fait du mal ».

La ministre révèle avoir écrit à Yann Barthès, le présentateur de l’émission, mais ce dernier n’a jamais répondu. Elle ajoute aussi avoir eu « une explication très houleuse avec le journaliste qui avait fait ça. » Et de préciser : « Il était un peu embarrassé. Il pouvait. Ça contribue à me faire du mal, et ça, je n’ai pas du tout apprécié. »

Très récemment, le 23 octobre dernier, le Petit Journal s’était excusé de s'être arrangé avec un montage du discours du Premier ministre Jean-Marc Ayrault. Sur sa page Facebook, l'équipe de l'émission avait reconnu une « erreur ».

Nicolas Pasquier

Crédit photo : AFP

VOIR AUSSI

Plus de carte de presse au Petit Journal ?
Les femmes à barbe sombrent au Petit Journal de Barthès
Marion Cotillard : le Petit Journal se moque de son rôle dans Batman